déchets alimentaires

Une nouvelle plateforme en ligne aide les acteurs du développement et les gouvernements à réduire les pertes et le gaspillage alimentaires dans le monde entier. © Petrr/Flickr

Plateforme sur la réduction des pertes et du gaspillage alimentaires

La réduction des pertes et du gaspillage alimentaires est essentielle pour atteindre les objectifs de développement durable (SDG). Une nouvelle plateforme en ligne aide les acteurs du développement et les gouvernements à réduire les pertes et le gaspillage alimentaires dans le monde entier.

Une nouvelle plateforme en ligne visant à aider la communauté mondiale à intensifier son action pour réduire les pertes et le gaspillage alimentaires a été dévoilée par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) fin juillet 2020.

La Plateforme technique sur l'évaluation et la réduction des pertes et du gaspillage alimentaires rassemble des informations sur l'évaluation, la réduction, les politiques, les alliances, les initiatives et les modèles efficaces dans le domaine de la réduction des pertes et gaspillages de nourriture dans le monde entier.

La plateforme est un portail qui donne accès à toutes les ressources de la FAO sur les pertes et gaspillages de nourriture, notamment la plus vaste collection de données sur la nature des aliments perdus ou gaspillés et la répartition géographique des pertes et gaspillages, un forum de discussion, des exemples d'initiatives fructueuses, des cours en ligne, un document d'orientation sur les pertes et gaspillages de nourriture dans le contexte de la pandémie de covid-19 et des conseils que chacun peut appliquer pour réduire le gaspillage alimentaire.

En outre, la plateforme est reliée à des portails connexes gérés par des partenaires de développement et joue ainsi le rôle de guichet unique qui centralise toutes les connaissances sur les pertes et gaspillages de nourriture.

Les avantages de la réduction des pertes et du gaspillage alimentaires


La réduction des pertes et gaspillages de nourriture est susceptible d'offrir de nombreux avantages: elle permet d'augmenter la quantité d'aliments disponibles pour les personnes les plus vulnérables, de réduire les émissions de gaz à effet de serre, d'alléger la pression exercée sur les ressources en terres et en eau et d'accroître la productivité et la croissance économique.

Briser le cercle vicieux des pertes et gaspillages de nourriture permettrait de se rapprocher de la cible fixée en 2015 par l'Accord de Paris, qui consiste à limiter le réchauffement climatique à moins de 2 °C. Une réduction de 25 pour cent des pertes alimentaires, par exemple, compenserait les dommages environnementaux que provoquerait à l'avenir l'affectation de terres à l'agriculture. En outre, il ne serait pas nécessaire de détruire plus de forêts pour produire davantage de nourriture, sachant qu'une telle destruction aurait des effets dévastateurs sur le climat.

Les innovations technologiques peuvent aussi contribuer à limiter les effets indésirables sur l'environnement tout en permettant d'économiser de la nourriture. Au Kenya et en Tanzanie, par exemple, une technologie solaire qui sert à maintenir le lait au frais, mise en place dans le cadre d'un projet financé par la FAO et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), l'Agence allemande de coopération internationale, a permis d'éviter les pertes de lait sans entraîner d'émissions supplémentaires de gaz à effet de serre. Grâce à cette technologie, la Tunisie économise trois millions de litres d'eau par an.

(FAO/ile)

Plus d'informations sur le site de la FAO

Visitez la Plateforme technique sur l'évaluation et la réduction des pertes et du gaspillage alimentaires