Enfants portant des fagots, République démocratique du Congo (RDC), octobre 2020.
Photo: ©UNICEF/UN0390912/LeMoyne

Le développement rural est essentiel pour lutter contre le travail des enfants

Pour la première fois depuis deux décennies, le travail des enfants est en hausse. Pire encore, l’Organisation internationale du Travail et l’UNICEF avertissent que neuf millions d’enfants supplémentaires sont en danger à cause de la pandémie de COVID-19.

Selon un nouveau rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT) et de l’UNICEF publié en juin 2021, le nombre d’enfants victimes du travail des enfants s’élève à 160 millions dans le monde – soit une augmentation de 8,4 millions d’enfants au cours des quatre dernières années – et des millions d’autres sont en danger en raison des effets de la COVID-19. Le secteur de l’agriculture représentant toujours la part la plus importante du travail des enfants, il est essentiel d'accroître les investissements dans le développement rural et le travail décent dans l'agriculture pour lutter contre le travail des enfants.

Les deux organisations ont publié le rapport Travail des enfants : estimations mondiales 2020, tendances et le chemin à suivre à la veille de la Journée mondiale contre le travail des enfants le 12 juin, qui présente les dernières données sur le travail des enfants. Le rapport prévient que les progrès enregistrés pour mettre fin au travail des enfants marquent le pas pour la première fois en vingt ans, inversant la précédente tendance à la baisse qui avait vu le travail des enfants reculer de 94 millions entre 2000 et 2016.

Les enfants astreints au travail risquent de subir des dommages physiques et mentaux. Le travail des enfants compromet leur éducation, restreint leurs droits et limite leurs perspectives d’avenir, et entraîne des cercles vicieux de pauvreté et de travail des enfants d’une génération à l’autre.

Hausse significative du nombre de très jeunes enfants


Le rapport note une hausse significative du nombre d’enfants âgés de 5 à 11 ans astreints au travail ; ils représentent désormais un peu plus de la moitié du chiffre mondial total. Le nombre d’enfants âgés de 5 à 17 ans qui effectuent des travaux dangereux – définis comme un travail susceptible de nuire à leur santé, leur sécurité ou leur développement moral – a augmenté de 6,5 millions depuis 2016 pour atteindre 79 millions. Près de 28 pour cent des enfants âgés de 5 à 11 ans et 35 pour cent des enfants âgés de 12 à 14 ans qui travaillent ne sont pas scolarisés.

En Afrique subsaharienne, la croissance démographique, les crises récurrentes, l’extrême pauvreté et des mesures de protection sociale inadaptées font que 16,6 millions d’enfants supplémentaires ont été astreints au travail au cours des quatre dernières années.

Le travail des enfants est plus répandu chez les garçons que chez les filles, quelle que soit la tranche d’âge. Si l’on prend en compte les tâches ménagères accomplies pendant au moins 21 heures par semaine, l’écart entre les sexes se réduit.

Des millions d’enfants supplémentaires risquent d’être poussés vers le travail


Le rapport prévient qu’à l’échelle mondiale neuf millions d’enfants supplémentaires risquent d’être poussés vers le travail d’ici à la fin de 2022 en raison de la pandémie. Un modèle de simulation montre que ce chiffre pourrait atteindre 46 millions s’ils n’ont pas accès à une couverture de protection sociale indispensable. Même dans les régions qui ont connu des avancées depuis 2016, comme l’Asie et Pacifique et l’Amérique latine et les Caraïbes, la COVID-19 met ces progrès en péril.

Les chocs économiques supplémentaires et les fermetures d’école liés à la COVID-19 signifient que les enfants qui travaillaient déjà risquent de travailler davantage ou dans des conditions dégradées, tandis que beaucoup d’autres pourraient être contraints aux pires formes de travail des enfants en raison des pertes d’emplois et de revenus au sein des familles vulnérables.

Les enfants vivant en milieu rural sont davantage concernés 


Le travail des enfants est beaucoup plus courant dans les zones rurales. En milieu rural, 122,7 millions d’enfants sont astreints au travail des enfants contre 37,3 millions en milieu urbain. La prévalence du travail des enfants est presque trois fois plus élevée dans les zones rurales (13,9 pour cent) que dans les zones urbaines (4,7 pour cent).

Le secteur de l’agriculture représente 70 pour cent des enfants qui travaillent (112 millions), puis viennent le secteur des services, avec 20 pour cent (31,4 millions) et l’industrie avec 10 pour cent (16,5 millions). De nombreux enfants travaillant dans l'agriculture sont des enfants plus jeunes, ce qui souligne le fait que l'agriculture constitue un point d'entrée dans le travail des enfants. Plus des trois quarts des enfants âgés de 5 à 11 ans astreints au travail des enfants sont employés dans le secteur agricole.

La plus grande partie du travail des enfants est effectuée au sein de la cellule familiale. Soixante-douze pour cent des enfants astreints au travail des enfants et 83 pour cent des enfants âgés de 5 à 11 ans, travaillent au sein de la cellule familiale, principalement dans une exploitation agricole familiale ou une microentreprise familiale.

La pandémie de COVID-19 pourrait augmenter le travail des enfants dans l'agriculture, du moins à court terme, car les familles qui ont perdu leur emploi ailleurs reviennent à l'agriculture de subsistance pour survivre. L'OIT et l'UNICEF affirment dans leur rapport que les progrès plus généraux en matière d'élimination du travail des enfants sont donc largement axés sur l'amélioration des moyens de subsistance en milieu rural et sur la mise en place d'économies plus diversifiées, y compris dans les zones rurales.

(UNICEF/OIT/ile)

Pour en savoir plus, consulter le site internet de l’UNICEF

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings