Les techniques basées sur les principes de l’agroécologie peuvent réduire l’usage des pesticides dans les cultures, par exemple dans la culture des bananes.
Photo: ©Shutterstock/ Twenty-four_Photos

Vers une transition agroécologique réussie

Des experts expliquent la voie vers des pratiques agroécologiques qui cherchent à utiliser les atouts et les services offerts par les écosystèmes. Ces pratiques favorisent la durabilité des systèmes agricoles et leur résilience face aux risques climatiques ou sanitaires.

L’agroécologie est de plus en plus plébiscitée pour développer des systèmes agricoles durables et adaptés aux contraintes des producteurs, plus résilients face aux aléas climatiques et sanitaires. Des chercheurs du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement et des experts de l’Agence Française de Développement (AFD), y définissent trois piliers essentiels à la réussite de ces transitions, comme le rapporte le CIRAD sur son site en septembre 2022.  

  • Mobiliser la biodiversité et les processus écologiques pour une gestion sobre et efficiente des ressources naturelles,
  • Co-développer le progrès technique, économique et social, et associer l’ensemble des acteurs du changement au processus d’innovation,  
  • Penser le changement d’échelle de la transition agroécologique différemment du modèle de la révolution verte en l’adaptant à chaque contexte local

Pour mettre en œuvre ces trois principes, une dizaine de leviers communs aux différents systèmes de production tropicaux ont été identifiés et parmi les principaux :

  • la régulation des bioagresseurs par une gestion de la biodiversité de l’échelle de la parcelle à celle du paysage,
  • l’amélioration de l’efficience des cycles biogéochimiques,
  • le renouvellement des cibles de l’amélioration génétique pour des plantes adaptées aux changements climatiques et aux systèmes de cultures biodiversifiés,
  • un ensemble de dispositifs locaux d’appui aux producteurs ( formation, organisation, accès aux crédits, reconnaissance du rôle des femmes dans l’agriculture,…)
  • de nouvelles méthodes d’évaluation des systèmes de production basées sur un ensemble de performances et plus seulement la seule performance économique de court terme,
  • le développement de marchés valorisant les efforts de la transition agroécologique,
  • une action politique de soutien à la transition à l’échelle nationale et globale.
     

La transition agroécologique est un processus long mais des succès sont déjà là:

Vers une banane sans pesticides
Aux Antilles, la crise de la chlordécone a agi comme un accélérateur pour développer des systèmes de production respectueux de l’environnement. Le Cirad et les producteurs ont ainsi développé et mis en œuvre à l’aide des pouvoirs publics un ensemble de techniques basées sur les principes de l’agroécologie pour limiter l’usage des pesticides. En développant l’usage des vitroplants et des jachères, l’utilisation des plantes de service, le piégeage biologique des bioagresseurs, l’usage des pesticides a été réduit en quelques années de près de 60 %. Cette dynamique vertueuse se poursuit et est maintenant en cours de développement en Afrique à la fois sur les productions de bananes dessert mais également pour les bananes à cuire (plantain) pour la consommation locale.


(CIRAD/ile)

Pour en savoir plus aller sur le site internet du CIRAD 

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Commentaires:

  • user
    CEDEFCOM FORMATION CAMEROUN October 14, 2022 At 9:05 pm
    bonne informations sur l'agriculture agroécologique
Cookie settings