Un projet de la giz a soutenu la réhabilitation de terres dont la superficie totale est estimée à environ 600 000 hectares sur les plateaux d’Éthiopie.
Photo: Shutterstock

Vers l’intensification de méthodes ayant fait leurs preuves dans le secteur agricole éthiopien

La coopération entre l’Éthiopie et l’Allemagne franchit une nouvelle étape avec le prototypage, sur de plus vastes parties du pays, de méthodes éprouvées dans le secteur agricole. Une équipe d’experts en développement est sur le point de relancer le renforcement des capacités systémiques.

Comment passer de solutions intelligentes et éprouvées à des applications ayant un impact plus conséquent ? L’application à plus grande échelle d’innovations testées et éprouvées est essentielle pour s’attaquer aux problèmes de développement actuels. Toutefois, pour passer d’interventions pilotes à des applications à plus grande échelle, il faut pouvoir s’appuyer sur une stratégie bien étudiée.

L’essai et le prototypage d’innovations sont des éléments essentiels du projet d’utilisation durable de terres réhabilitées pour le développement économique (Sustainable Use of Rehabilitated Land for Economic Development – SURED), qui est financé par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). La Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) aide le ministère éthiopien de l’Agriculture (MoA) à élaborer des stratégies d’intensification de solutions innovantes mettant l’accent sur la réhabilitation et la protection des terres grâce à l’utilisation durable de ces dernières.

Toutefois, le projet SURED ne se limite pas à la promotion de meilleures pratiques ; il va plus loin. Il a pour objectif de permettre au ministère d’adopter et d’intégrer la méthodologie et les processus d’intensification dans son propre système de gestion. À long terme, l’intégration des principes d’intensification devrait améliorer l’efficacité de la mise en œuvre de programmes de gros investissements publics.

L’intensification à l’œuvre

Grâce à des approches pilotes prometteuses d’exploitation durable des terres, le projet et ses prédécesseurs ont soutenu la réhabilitation de terres dont la superficie totale est estimée à environ 600 000 hectares sur les plateaux d’Éthiopie. Aujourd’hui, le projet SURED met l’accent sur l’adoption et la diffusion de ces solutions au-delà des zones d’interventions pilotes.

Du 29 juillet au 2 août, l’équipe du projet SURED s’est réunie lors d’un atelier de lancement à Addis-Abeba pour élaborer des stratégies de description de leurs innovations testées avec succès. Elle définit actuellement des solutions de mise en œuvre à grande échelle telles que la gouvernance communautaire des ressources naturelles (community managed natural resource governance), la protection grâce à la production (protection through production) et la planification participative de l’utilisation des terres (participatory land use planning).

Auteurs et contacts :
GIZ Scaling-up : Sabrina Storm, sabrina.storm@giz.de
GIZ SURED : Michael Glueck, michael.glueck@giz.de
et Tewodros Gebreegziabher, tewodros.gebreegziabher@giz.de