Situation mondiale des pêches et de l’aquaculture, 2022

Les produits alimentaires aquatiques contribuent plus que jamais à la sécurité alimentaire et à la nutrition. Selon ce rapport, une « transformation bleue » de la manière dont nous produisons, gérons, commercialisons et consommons les produits alimentaires aquatiques est essentielle pour atteindre les objectifs de développement durable.

Sous l’impulsion de la forte croissance de l’aquaculture, la production halieutique et aquacole mondiale a atteint des niveaux records alors que les produits alimentaires aquatiques apportent une contribution de plus en plus essentielle à la sécurité alimentaire et à la nutrition au XXIe siècle, affirment les auteurs de la dernière édition du rapport « La Situation mondiale des pêches et de l'aquaculture » (SOFIA) de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), publiée fin juin 2022.

La croissance de l’aquaculture a été plus rapide que celle de la pêche de capture ces deux dernières années et devrait se poursuivre au cours de la décennie à venir. La croissance de l’aquaculture, en particulier en Asie, a permis à la production halieutique et aquacole totale d’atteindre en 2020 un record absolu de 214 millions de tonnes, à savoir 178 millions de tonnes d’animaux aquatiques et 36 millions de tonnes d’algues.

La production d’animaux aquatiques en 2020 était supérieure de 30 pour cent à la moyenne observée dans les années 2000, et de plus de 60 pour cent à la moyenne des années 1990. Ces résultats sont en grande partie imputables à une production aquacole record de 87,5 millions de tonnes d’animaux aquatiques.

La consommation mondiale de ces produits (à l’exclusion des algues) a progressé à un taux annuel moyen de 3,0 pour cent depuis 1961, soit près du double de la croissance démographique mondiale annuelle, pour atteindre 20,2 kg par habitant, plus de deux fois la consommation enregistrée dans les années 1960. 

En 2020, plus de 157 millions de tonnes (89 pour cent) de la production d’animaux aquatiques étaient destinées à la consommation humaine directe, soit une légère augmentation par rapport à 2018, et ce malgré les répercussions de la pandémie de covid-19. En 2019, à l’échelle mondiale, les produits alimentaires aquatiques ont fourni quelque 17 pour cent des protéines animales consommées. Cette part s’établissait à 23 pour cent dans les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure et dépassait les 50 pour cent dans plusieurs régions d’Asie et d’Afrique.

En 2020, les pays asiatiques représentaient 70 pour cent de la production mondiale d’animaux aquatiques dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture, suivis des pays des Amériques, de l’Europe, de l’Afrique et de l’Océanie. La Chine est restée le premier producteur des pêches, suivie de l’Indonésie, du Pérou, de la Fédération de Russie, des États-Unis d’Amérique, de l’Inde et du Viet Nam.

Selon les auteurs, il faut en faire plus pour nourrir la population mondiale croissante tout en améliorant la durabilité des stocks et des écosystèmes fragiles et en protégeant les vies et les moyens de subsistance à long terme. La FAO encourage la transformation bleue, stratégie visionnaire devant permettre de relever le double défi de la sécurité alimentaire et de la viabilité écologique, ainsi que de parvenir à une situation équitable et à l’égalité des genres.

(FAO/ile)

Consultez le site Internet de la FAO pour en savoir plus et pour télécharger le rapport

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Commentaires:

  • user
    Stéphane Fotsing August 19, 2022 At 3:15 pm
    Bonjour
    Je suis stéphane Fotsing, aquaculteur Africain résidant au Cameroun.
    Dans l’optique de passer à une production industrielle, je suis à la recherche de partenariat...

    Contact: + 237 696351057 (whatssap également).
    YouTube: stéphane Fotsing
Cookie settings