Vérification de la température.
Photo: ©OMS Ouganda

L'épidémie d'Ébola déclarée urgence de santé publique à portée internationale

Près d’un an après que l’épidémie d’Ébola a été déclarée dans l’est de la RDC, le nombre de nouveaux cas atteint des niveaux inquiétants. Des efforts accrus sont urgemment nécessaires pour venir à bout de cette maladie mortelle.

La flambée de maladie à virus Ébola en République démocratique du Congo (RDC) a été déclarée urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) le 17 juillet 2019.

Depuis la déclaration de la flambée il y a près d’un an, elle a été classée comme une situation d’urgence de niveau 3 – la plus grave – par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce qui a suscité le plus haut niveau de mobilisation de la part de l’OMS. Les Nations unies ont également reconnu la gravité de la situation d’urgence en activant l’intensification de l’action à l’échelle du système humanitaire en vue de soutenir la riposte face à Ébola.

Cette déclaration fait suite à une réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (RSI) concernant la maladie en RDC. Le Comité a mentionné l’évolution récente de la flambée épidémique en formulant sa recommandation, notamment le premier cas confirmé à Goma, une ville de près de deux millions d’habitants à la frontière avec le Rwanda et qui est la porte d’entrée vers le reste du pays et le monde.

Le Comité a déploré les retards dans le financement qui ont entravé la riposte. Il a également insisté sur la nécessité de protéger les moyens de subsistance des personnes les plus touchées par la flambée en maintenant ouvertes les voies de transport et les frontières. Il est essentiel d’éviter les conséquences économiques punitives des restrictions aux voyages et au commerce pour les communautés touchées.


(WHO/ile)

Pour en savoir plus sur la flambée de la maladie à virus Ébola en RDC, visitez le site de l’OMS : https://www.who.int/ebola/fr/