Driven to Waste

Selon un nouveau rapport du WWF, environ 40 % des aliments cultivés ne sont jamais mangés et les pertes par habitant au niveau de l’exploitation agricole sont généralement plus importantes dans les régions industrialisées.

Selon le rapport Driven to Waste publié par le Fonds mondial pour la nature (WWF) et par Tesco en juillet 2021, le gaspillage d’aliments est supérieur de plus d’un milliard de tonnes à l’estimation précédente, ce qui correspond à 10 pour cent de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre. Cela signifie que 1,2 milliard de tonnes d’aliments sont perdus sur les exploitations agricoles, en plus des 931 millions de tonnes gaspillées au niveau de la vente au détail et de la consommation. 

Le rapport calcule la quantité totale d’aliments perdus sur les exploitations agricoles au niveau mondial, révélant qu’environ 2,5 milliards de tonnes d’aliments ne sont pas mangés chaque année dans le monde, soit une hausse d’environ 1,2 milliard de tonnes par rapport à l’estimation précédente qui était de 1,3 milliard de tonnes gaspillées chaque année. Ces nouveaux chiffres montrent que, sur l’ensemble des aliments cultivés, environ 40 pour cent ne sont jamais mangés, un pourcentage supérieur à l’estimation précédente qui était de 33 pour cent.

La production alimentaire utilise une quantité importante de terres, d’eau et d’énergie, ce qui signifie que les aliments gaspillés ont un impact significatif sur le changement climatique. Les estimations précédentes suggéraient que le gaspillage alimentaire représentait 8 pour cent des gaz à effet de serre. Les nouvelles données publiées dans ce rapport indiquent des chiffres encore plus élevés, avec une contribution à environ 10 pour cent de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre, soit quasiment le double des émissions annuelles produites par toutes les voitures circulant aux États-Unis et en Europe. 

Si l'on tient compte de la pression liée à l’expansion mondiale continue de l’utilisation des ressources agricoles, 4,4 millions de km2 de terres agricoles et 760 km3 d’eau sont utilisés pour produire 1,2 milliard de tonnes d’aliments perdus avant, pendant et après la récolte ou détournés vers d’autres usages tels que l’alimentation animale ou les biocombustibles. Cela équivaut à une masse de terre plus importante que le sous-continent indien et au volume d’eau de 304 millions de piscines olympiques, sachant que les ressources supplémentaires utilisées pour produire les aliments qui sont gaspillés plus en aval de la chaîne d’approvisionnement ne sont pas incluses.

Le rapport montre que les pertes par habitant au niveau de l’exploitation agricole sont généralement plus importantes dans les régions industrialisées. Malgré un taux de mécanisation supérieur et seulement 37 pour cent de la population mondiale, les pays à revenu élevé et moyen d’Europe, d’Amérique du Nord et de l’Asie industrialisée représentent 58 pour cent des déchets de récolte mondiaux. 

(WWF/ile)

Read more and download the report Driven to Waste at the WWF website (en anglais)

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings