La banane est une importante culture de rapport et un aliment de base dans le monde entier.
Photo: Shutterstock

Des chercheurs mettent au point un bananier Cavendish qui résiste à la maladie de Panama

Des chercheurs australiens ont réussi à mettre au point un bananier Cavendish qui résiste à la dévastatrice maladie de Panama TR4 (tropical race 4). La banane Cavendish est la variété de banane la plus exportée au monde.

Sous la conduite du professeur James Dale, des chercheurs de l’université de technologie du Queensland (QUT), en Australie, ont réussi à mettre au point une variété de banane Cavendish qui résiste à la souche tropical race 4 (TR4) de la maladie de Panama. Selon James Dale, les essais sur le terrain ont montré que l’expression élevée du gène RGA2 provenant d’un bananier sauvage offre une résistance à la maladie TR4. Le RGA2 est également présent dans le bananier Cavendish, mais il n’est pas exprimé. 

La mise au point de la variété résistante à la TR4 a donné lieu à un partenariat avec Fresh Del Monte, leader international des fruits et légumes frais basé aux États-Unis, ce qui permettra aux chercheurs d’utiliser l’outil de manipulation des gènes CRISPR pour mettre au point une variété non génétiquement modifiée de Cavendish qui résistera également à la TR4.

« Alors que nous avons réussi à mettre au point une variété de Cavendish génétiquement modifiée résistant à la maladie, ce qui constitue une première mondiale, ce financement va nous permettre de mettre au point la prochaine génération de bananiers Cavendish résistants à la TR4, » a déclaré le professeur Dale au sujet de ce partenariat. 

La TR4 est causée par un champignon qui survit dans le sol pendant plus de 40 ans. Cette maladie catastrophique entraîne une réduction des récoltes en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique. En 2019, on l’a trouvée en Colombie, Amérique latine, région qui représente environ 85 pour cent des exportations mondiales de bananes.

La banane est une importante culture de rapport et un aliment de base dans le monde entier


« La banane est un aliment de base dans de nombreux pays du monde, et cette maladie peut potentiellement devenir une question humanitaire, » a déclaré le professeur Dale. Il a ajouté que jusque dans les années 1950, la banane la plus couramment exportée dans le monde était la Gros Michel, une variété qui a été anéantie par la maladie de Panama race 1. « Les chercheurs du monde entier veulent s’assurer que la Cavendish ne subira pas le même sort, » a commenté James Dale.

La recherche effectuée en collaboration par Fresh Del Monte et l’université QUT doit se dérouler en plusieurs phases sur les cinq prochaines années et devrait aboutir à la création d’une nouvelle variété commerciale de banane résistant à la maladie. Pour les deux partenaires, ces efforts constituent la première étape de futures innovations dans le secteur de la banane.

(ISAA/QUT/wi)

Pour en savoir plus : site web de l’université QUT

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings