Les entreprises et les institutions financières doivent faire plus d’efforts pour lutter contre la déforestation.
Photo: © Rich Carey/Shutterstock

De nombreuses entreprises n’ont pas de politique globale de déforestation

Lors de la COP26, les leaders mondiaux se sont engagés à stopper et inverser la disparition de la forêt. Mais, comme le montrent les dernières données disponibles, la majorité des entreprises influentes et institutions financières continuent à faire peu, ou à ne rien faire du tout, pour lutter contre la déforestation.

La déforestation représente 15 pour cent des émissions mondiales de carbone et la demande d’huile de palme, de soja, de bœuf, de cuir, de bois de construction, de pulpe et de papier en est le principal facteur. L’organisation environnementale Global Canopy s’est penchée sur les 350 compagnies qui produisent, utilisent, commercialisent ou vendent les plus grandes quantités de ces produits, ainsi que sur les 150 banques, investisseurs institutionnels et fonds de pension les plus importants qui les financent. 

La majorité des entreprises assurant essentiellement la vente de ces produits, et les banques et investisseurs institutionnels qui les financent, ont des politiques de déforestation insuffisantes, ou n’en ont pas du tout. C’est ce qu’affirme Global Canopy dans son rapport annuel Forest 500 de janvier 2022, qui prévient que les entreprises et institutions financières qui n’agissent pas dès maintenant auront du mal à mettre en œuvre les nouvelles exigences de diligence raisonnable en vigueur ou en cours de préparation au Royaume-Uni, dans l’Union européenne et aux États-Unis.

Ce rapport constate qu’un tiers des entreprises n’appliquent aucune politique visant à s’assurer que leurs produits ne favorisent pas la déforestation. Il constate également que 38 pour cent d’entreprises supplémentaires ne disposent pas d’une politique de déforestation générale couvrant tous les produits présentant un risque pour la forêt. Il constate enfin que beaucoup ne tiennent pas compte du soja, qui peut être un ingrédient caché dans la viande, le poisson, les produits laitiers et les œufs, parce qu’il est couramment utilisé dans les aliments pour animaux. En outre, aucune des entreprises évaluées n’adopte une approche globale de protection des droits humains.

Selon Global Canopy, les institutions financières fournissent un total de 5,5 milliards USD aux 350 entreprises dont les chaînes d’approvisionnement constituent le plus grand risque de déforestation, mais elles ne profitent pas de ce moyen de pression pour les inciter au changement. Près des deux tiers ne disposent pas d’une politique spécifique aux produits pour lutter contre les risques de déforestation.

Même les institutions financières engagées à lutter contre le changement climatique ne voient pas le lien avec la déforestation et agissent à l’encontre des objectifs poursuivis. Le rapport a constaté que 22 des 150 banques concernées s’étaient engagées en faveur du zéro émission nette mais qu’elles n’en continuaient pas moins à financer des entreprises n’ayant pas pris d’engagement à mettre fin à la déforestation et qu’elles les aidaient à hauteur de 66,9 milliards USD. 

Les gouvernements obligent dorénavant les entreprises à effectuer des contrôles pour s’assurer que leurs chaînes d’approvisionnement sont exemptes de toute déforestation illégale. En novembre 2021, la loi sur l’environnement (Environment Act) a rendu cela obligatoire au Royaume-Uni et le gouvernement consulte pour déterminer la totalité des mesures à prendre. Une loi similaire sur l’obligation de diligence raisonnable est en préparation dans l’Union européenne et aux États-Unis.

(Global Canopy/ile)

Pour en savoir plus, consulter le site web de Global Canopy (en anglais) 

Consulter le site web du rapport Forest 500 (en anglais) 

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings