Mère préparant un repas pour ses enfants. Des millions d’Africains souffrent de la faim ou de malnutrition.
Photo: © Riccardo Mayer/Shutterstock

2022 est l’Année de la nutrition en Afrique

Le nombre de personnes souffrant de la faim a augmenté ces dernières années et le monde est loin d’atteindre l’ODD 2 : Faim « zéro ». L’Union africaine déclare 2022 l’Année de la nutrition en Afrique afin de lutter contre la faim et la malnutrition sur le continent.

Les dirigeants de l’Union africaine et les chefs d’État et de gouvernement africains ont déclaré 2022 l’Année de la nutrition en Afrique dans le but d’accroître les engagements politiques et les investissements dans la lutte contre les problèmes constants de nutrition.

Pour 2022, dans l’UA, le thème de la nutrition sera placé sous la direction du Département de la santé, des affaires humanitaires et du développement social (HHS), en étroite collaboration avec le Département de l’agriculture, du développement rural, de l’économie bleue et de l’environnement durable (ARBE), du Département de l’éducation, des sciences et de la technologie (ESTI) et de l’Agence de développement de l’Union africaine (AUDA-NEPAD).

Près d’un Africain sur cinq souffre quotidiennement de la faim et beaucoup vivent en milieu rural. En Afrique, selon l’Union africaine (UA), le nombre de personnes souffrant de la faim a été de 282 millions en 2020 et le développement de millions d’enfants est menacé par la malnutrition dont les effets néfastes se feront ressentir pendant des années. De même, les économies africaines perdent annuellement de 3 à 16 pour cent de leur PIB en raison de la malnutrition. Toujours selon l’UA, compte tenu du coût élevé des produits alimentaires et du faible pouvoir d’achat de nombreux Africains, les risques de troubles sociaux sont plus grands. Dans la mise en œuvre du thème de l’année 2022, la lutte contre la malnutrition sur le continent s’appuiera sur plusieurs projets et activités phares actuellement en cours de l’Union africaine, tels que la zone de libre-échange continentale africaine, la libre circulation des personnes, l’éducation et l’innovation, entre autres. 

Les activités de l’Année de la nutrition en Afrique seront dictées par les priorités suivantes :

  • systèmes d’information et de gestion des données, génération et diffusion de connaissances, pour éclairer les prises de décisions ; 
  • sensibilisation à l’accroissement des engagements et à l’investissement dans la nutrition ; 
  • partenariats et plateformes de responsabilité mutuelle pour une action harmonisée et plus de transparence ; 
  • renforcement des capacités institutionnelles et contexte favorable à l’intensification des actions, à l’obtention de résultats et d’impacts.

Avec la décision de faire de 2022 l’Année de la nutrition en Afrique, les gouvernements et l’Union africaine ont fait preuve d’un vrai leadership dans la priorisation de la nutrition et la lutte à grande échelle contre la malnutrition explique déclare le Mouvement SUN sur son site web. Il applaudit chaleureusement l’Année de la nutrition en Afrique, notant au passage qu’il n’est plus suffisant de lutter contre la faim. Il faut aller au-delà du comptage des calories et véritablement nourrir les populations, car une bonne nutrition est essentielle pour la santé et le bien-être dans toute l’Afrique et dans le monde entier. L’accès équitable à une alimentation saine peut éviter les crises alimentaires, prévenir les nouveaux cas de malnutrition et favoriser le développement, la stabilité politique et la résilience à long terme. 

Ines Lechner, rédactrice, Rural 21, DLG-Verlag GmbH, Francfort/Main, Allemagne

Pour en savoir plus, consulter le site web de SUN (en anglais)

Pour en savoir plus sur l’Année de la nutrition en Afrique, consulter le site web de l’UA 

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings