Rassemblement d’agriculteurs éthiopiens dans la région des plateaux de l’ouest.
Photo: ©Shutterstock/Stewart Innes

Un soutien financier considérable de l’Allemagne pour les petits agriculteurs de l’hémisphère sud

La Banque allemande de développement (KfW) accorde un prêt de 400 millions d’euros au Fonds international de développement agricole (FIDA) pour améliorer la sécurité alimentaire dans les pays en développement. Cette décision tient notamment compte de l’impact de la pandémie de Covid-19.

Au nom du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), la Banque allemande de développement (KfW) a signé un nouvel accord de prêt de 400 millions d’euros avec le Fonds international de développement agricole (FIDA) à Rome/Italie, en novembre 2021. La même somme avait initialement été accordée en 2014. 

En tant qu’institution financière internationale et organisme spécialisé des Nations unies (dont le siège est à Rome), le FIDA a pour vocation d’améliorer la sécurité alimentaire dans les pays en développement, et notamment d’accroître la production agricole et d’adapter le secteur alimentaire au changement climatique. Actuellement, il doit également lutter contre les conséquences de la pandémie de Covid-19 qui a eu une incidence négative sur les chaînes d’approvisionnement mondiales et qui, de ce fait, a également compromis la sécurité alimentaire des populations rurales pauvres, en particulier. 

Avec les fonds accordés par la KfW, le FIDA va être en mesure de financer une part importante des investissements qu’il a prévus – au total, jusqu’à 3,5 milliards USD pour la période 2022–2024. Ces fonds aident les petits exploitants agricoles à accroître leur production grâce à de meilleures techniques de culture et d’élevage, ainsi qu’à des systèmes modernes d’irrigation moins gourmands en eau, entre autres mesures, et leur permettent également de mieux commercialiser leurs produits et de clarifier les droits d’utilisation des terres. Les fonds de la KfW soutiennent les travaux du FIDA et contribuent ainsi à la sécurité alimentaire des populations rurales pauvres de la planète.

La demande mondiale de denrées alimentaires devrait doubler dans les 50 années à venir

 
« La demande mondiale de denrées alimentaires va doubler dans les 50 années à venir, et le changement climatique accroît les risques de production et réduit les récoltes, » a déclaré Christiane Laibach, membre du conseil d’administration de la KfW. « En outre, les petits exploitants sont confrontés à des difficultés croissantes dues à la transformation progressive des marchés alimentaires mondiaux et locaux. Pour cette raison, le FIDA et la KfW considèrent que les petits exploitants sont au cœur des mesures de développement agricole servant à la fois à améliorer la sécurité alimentaire et à atténuer la pauvreté. » 

(KfW/wi)

Pour en savoir plus:
Banque de développement KfW (en anglais)
Pour en savoir plus sur le FIDA 

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings