La situation des forêts du monde 2020

Le rapport montre que la conservation de la biodiversité mondiale dépend de la manière dont nous interagissons avec les forêts mondiales et l'utilisation que nous en faisons.

Il est urgent d'agir pour sauvegarder la biodiversité des forêts mondiales face aux niveaux élevés de déforestation et de dégradation, constate l’édition de cette année du rapport La situation des forêts du monde. 

Le rapport a été publié par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) fin mai 2020, pour la première fois en partenariat avec le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et avec la contribution technique du Centre mondial de surveillance continue de la conservation de la nature du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE-WCMC).

Le rapport présente un aperçu général de la biodiversité forestière avec notamment des cartes mondiales indiquant la présence de faune et flore particulières dans certaines forêts comme dans le nord des Andes et dans certaines zones du Bassin du Congo sans oublier d'indiquer les zones ayant enregistré des pertes forestières.

La santé des populations est liée à la santé des écosystèmes


La crise du COVID-19 a mis en lumière l'importance de conserver et d'utiliser de manière durable la nature, reconnaissant que la santé des populations est intrinsèquement liée à la santé des écosystèmes.

Il est essentiel de protéger les forêts car ces dernières abritent la plupart de la biodiversité terrestre. Ce rapport montre que les forêts contiennent 60 000 espèces d'arbres différentes, 80 pour cent des espèces d'amphibiens, 75 pour cent des espèces d'oiseaux et 68 pour cent des espèces de mammifères.

L'édition 2020 des évaluations mondiales des ressources forestières de la FAO révèle que malgré un ralentissement de la déforestation cette dernière décennie, près de 10 millions d'hectares sont perdus chaque année suite à leur conversion à des fins agricoles ou autres.

Reconnecter les fragments forestiers entre eux


Ce rapport fait également référence à une étude spéciale du Centre de recherche conjoint de la Commission européenne et du service forestier américain, qui ont découvert 34,8 millions parcelles de forêts à travers le monde, allant de 1 à 680 millions d'hectares. Des efforts plus importants visant à reconnecter les fragments forestiers entre eux sont nécessaires de manière urgente.

Le rapport souligne que l'Objectif de biodiversité d'Aichi visant à protéger au moins 17 pour cent des zones terrestres d'ici 2020 a été atteint pour les forêts bien que des progrès soient encore nécessaires afin de s'assurer de la représentativité et de l'efficacité d'une telle protection.

Une étude menée par le PNUE-WCMC pour ce rapport montre que la plus importante augmentation de zones forestières protégées a été enregistrée dans des forêts sempervirentes à feuilles larges - telles que celles que l'on trouve dans les tropiques. En outre, plus de 30 pour cent de l'ensemble des forêts tropicales, subtropicales sèches et de type océanique tempérée se situent maintenant dans des zones protégées.

(FAO/ile)

Pour en savoir plus, consultez le site web de la FAO et téléchargez le rapport La situation des forêts du monde 2020

Regardons de plus près: Forêts