Un chercheur en foresterie inspecte des arbres, Zimbabwe. Dix-huit pour cent des forêts du monde sont situées dans des aires protégées. © Photo: FAO/Zinyange Auntony

La perte de forêts ralentit à l'échelle mondiale

Rythme de la déforestation mondiale a ralenti, bien que la déforestation se poursuive, le taux le plus élevé de pertes forestières nettes ayant été enregistré en Afrique, suivie par l'Amérique du Sud.

La déforestation se poursuit à l'échelle mondiale, bien qu'à un rythme plus lent, avec 10 millions d'hectares par an convertis à d'autres fins depuis 2015, soit une baisse de 12 millions d'hectares par an ces cinq dernières années, a fait savoir l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en mai 2020, faisant référence en cela aux principales conclusions de l'édition 2020 de l'Évaluation des ressources forestières mondiales (FRA 2020) publiées récemment. Le rapport FRA2020 entier, qui inclura les données de chaque pays couvert, sera publié à une date ultérieure.

Près d'un tiers de la surface terrestre mondiale est recouverte de forêts, qui fournissent tout un éventail de matériaux et de services tout en contribuant aux moyens d'existence de millions de personnes. On compte aujourd'hui 4,06 milliards d'hectares de forêts à travers le monde, soit 0,52 hectare pour chaque personne sur Terre.

Sur une base nette, en prenant également en compte l'extension des forêts, la zone forestière mondiale a diminué de 4,7 millions d'hectares par an depuis 2010. La superficie forestière mondiale a diminué de 178 millions d'hectares depuis 1990, soit plus ou moins l'équivalent de la taille de la Libye. La superficie forestière a augmenté en Asie, en Océanie et en Europe pendant cette dernière décennie tandis que le taux le plus élevé de pertes forestières nettes a été enregistré en Afrique et en Amérique du Sud.

L'un des avantages notables mis en lumière dans ces dernières évaluations est que la zone forestière située dans les zones protégées à travers le monde a augmenté de 191 millions d'hectares depuis 1990 et à présent 18 pour cent des forêts mondiales se situent dans des zones protégées. L'Amérique du Sud abrite la plus grande partie de ces dernières.

« Cela signifie que le monde a atteint et surpassé, en ce qui concerne les forêts, l'Objectif d'Aichi, qui consistait à protéger au moins 17 pour cent de la zone terrestre d'ici 2020 », a indiqué Anssi Pekkarinen, l’expert en foresterie qui a coordonné l'évaluation.

(FAO/ile)

Plus d’informations sont disponibles sur le site internet de la FAO