Rapport 2021 sur l'indice du gaspillage alimentaire

Plus de 900 millions de tonnes de nourriture vendues aux ménages, à des détaillants, des restaurants et autres services alimentaires ont été gaspillées en 2019, selon le rapport 2021 sur l'indice du gaspillage alimentaire dont le but est d’aider les pays à suivre les progrès réalisés dans le cadre de l'objectif 12.3 des Nations unies pour le développement durable, qui consiste à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2030.

On estime que 931 millions de tonnes de nourriture, soit 17 pour cent de la nourriture totale disponible pour les consommateurs en 2019, ont été jetées dans les poubelles des ménages, des détaillants, des restaurants et autres services alimentaires, selon le Rapport 2021 sur l'indice du gaspillage alimentaire, publié en mars 2021 par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et l'organisation partenaire WRAP. Ce poids est à peu près l’équivalent du poids de 23 millions de camions de 40 tonnes chargés à pleine capacité, en file indienne, ce qui permettrait de faire 7 fois le tour de la Terre.

Le rapport présente la collecte, l’analyse et la modélisation des données sur le gaspillage alimentaire les plus complètes à ce jour, et propose une méthodologie permettant aux pays de mesurer le gaspillage alimentaire. 152 points de données sur le gaspillage alimentaire ont été identifiés dans 54 pays.

Le rapport constate que dans presque tous les pays ayant mesuré le gaspillage alimentaire, celui-ci était important, quel que soit le niveau de revenu. La majeure partie de ce gaspillage provient des ménages, qui rejettent 11 pour cent de la nourriture totale disponible au stade de la consommation dans la chaîne d’approvisionnement, indique le rapport. Les services de restauration et les points de vente au détail gaspillent respectivement 5 pour cent et 2 pour cent. Sur le plan mondial, 121 kilogrammes de denrées alimentaires sont gaspillés chaque année au niveau du consommateur, dont 74 kilogrammes au sein des ménages. Le rapport présente également des estimations régionales et nationales par habitant. 

Le gaspillage alimentaire comprend des impacts environnementaux, sociaux et économiques considérables. Par exemple, à une époque où l'action climatique est encore à la traîne, 8-10 pour cent des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont associées à des aliments qui ne sont pas consommés, si l'on tient compte des pertes avant que les denrées n’atteignent le consommateur. 

Les pays peuvent renforcer leur niveau d’ambition en matière de climat en incluant le gaspillage alimentaire dans les contributions nationales à l'Accord de Paris, tout en renforçant la sécurité alimentaire et en réduisant les coûts pour les ménages. La prévention du gaspillage alimentaire est un domaine essentiel à inclure dans les stratégies de récupération à la suite de la COVID-19.

(PNUE/ile)

Pour en savoir plus, consultez le site internet du PNUE et téléchargez le rapport 2021 sur l'indice du gaspillage alimentaire (en anglais)

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings