Employés du laboratoire national éthiopien de la grippe et des arbovirus. Le laboratoire a commencé à tester pour la COVID-19 en février 2020.
Photo: ©WHO/Bakano

Lutte contre la COVID-19 – L’effort de vaccination de l’Afrique

De nouveaux variants ont été détectés dans plusieurs pays africains et, dans chacun d’entre eux, la pandémie progresse plus rapidement lors de la deuxième vague que pendant la première. Selon l’OMS, l’Afrique est désormais prête à déployer les vaccins contre la COVID-19.

L’Afrique a marqué le passage de la planification à l’action pour le déploiement des vaccins contre la COVID-19, a fait savoir l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vers la mi- février, alors qu’un déploiement rapide des vaccins est attendu à la suite de l’inscription sur la liste de l’OMS de deux versions du vaccin d’AstraZeneca-Oxford contre la COVID-19 à des fins d’urgence.

Représentant un grand pas en avant pour la Région africaine, les plans nationaux de déploiement des vaccins contre la COVID-19 et de vaccination de 35 pays africains à faible revenu éligibles à des vaccins gratuits fournis par le Mécanisme COVAX, ont été acceptés par un Comité d’examen régional indépendant. Ces plans sont nécessaires pour que les pays reçoivent des vaccins du COVAX, l’initiative mondiale qui vise à fournir un accès équitable aux vaccins contre la COVID-19 menée par l’OMS, Gavi l’Alliance du vaccin et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI). 

En plus d’avoir certifié les plans de déploiement, le Comité régional, qui réunit plus de 100 experts de six organisations mondiales de santé publique, a appelé à davantage de travail sur la mise en place de systèmes pour gérer la logistique et la chaîne d’approvisionnement des vaccins, sur l’attention portée aux réfugiés, aux migrants et aux déplacés internes, ainsi que sur le financement des campagnes nationales de vaccination. 

De nouveaux variants détectés dans plusieurs pays africains


Le déploiement des vaccins contre la COVID-19 intervient alors qu’il est mis en évidence que les nouveaux variants du virus se propagent à travers tout le continent. Dans tous les pays africains où les nouveaux variants ont été détectés, la pandémie progresse lors de la deuxième vague plus rapidement que pendant la première. 

Le variant 501Y.V2 (aussi connu comme B1.351) qui a d’abord été identifié en Afrique du Sud, est désormais prédominant en Afrique du Sud et en Zambie, et a été détecté dans neuf pays africains au total – le Botswana, les Comores, le Ghana, le Kenya, le Mozambique, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe. Le variant VOC202012/01 (aussi connu comme B1.1.7), qui a d’abord été détecté au Royaume-Uni, a été trouvé dans six pays africains – la Gambie, le Ghana, le Maroc, le Nigeria, le Sénégal et l’Afrique du Sud.

(OMS/ile)

De plus amples informations sont disponibles sur le site internet de l’OMS

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings