L'initiative EiA 2030 deviendra la principale plate-forme pour l'agronomie de la prochaine génération dans le Sud.
Photo: Shutterstock

Lancement de l’initiative Excellence in Agronomy 2030

En septembre, le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale – CGIAR – a lancé l’initiative d’excellence en agronomie (Excellence in Agronomy Initiative – EiA) à l’occasion du Forum de la révolution verte en Afrique en vue d’améliorer les résultats des petits exploitants agricoles face au changement climatique.

Plus de 300 millions de petits exploitants agricoles des pays en développement sont les plus touchés par le changement climatique qui a notamment un impact négatif sur la production agricole de régions telles que l'Asie du Sud et l'Afrique. On s’attend à ce que des problèmes mondiaux tels que la pandémie de COVID-19 menacent encore plus le secteur agricole et requièrent une transformation radicale des systèmes agroalimentaires pour les rendre durables, inclusifs et résilients.

Neuf centres du CGIAR se sont réunis virtuellement dans le but d'aider à atténuer les risques liés au changement climatique et à d'autres problèmes mondiaux en proposant des solutions agronomiques et en favorisant une croissance durable de la productivité grâce à l'initiative Excellence in Agronomy 2030 (EiA). Lancée lors du Forum de la révolution verte en Afrique (AGRF) qui s’est tenu virtuellement du 7 au 11 septembre 2020, l’EiA 2030 est soutenue par la plateforme Big Data et associera l'analyse de données massives, les nouvelles technologies de détection, les outils géospatiaux d’aide à la décision et la recherche sur les systèmes agricoles pour proposer des innovations agronomiques évolutives pour le développement agricole.

Ce lancement arrive au bon moment, car les effets de la COVID-19 soulignent encore plus l'importance d'une recherche et d'un développement axés sur la demande ainsi qu’une collaboration plus forte et plus stratégique entre les acteurs du secteur agricole. L’EiA 2030 comprendra une phase d'incubation de deux ans visant à démontrer la valeur ajoutée de ces aspects, soutenue par une initiative d'agronomie « One CGIAR » visant à intensifier durablement les systèmes agricoles.


Prise en compte de l’ensemble de la chaîne de valeur alimentaire 


« Une agriculture durable et respectueuse du climat tient compte de l'ensemble de la chaîne de valeur alimentaire. Avec l’EiA 2030, le système CGIAR sera en mesure de tirer parti d'années de collecte de données fiables pour identifier les systèmes de culture appropriés et mettre en œuvre une intensification durable tenant compte des populations et de la planète. L'Institut international de recherche sur le riz (IRRI) soutient fermement cette initiative et mettra ses ressources, ses connaissances et son expertise à son service, avec toute la force nécessaire », a déclaré le Dr Abdelbagi Ismail, chercheur principal et représentant de l'Afrique à l’IRRI.

Le Dr Martin Kropff, directeur général du Centre international pour l'amélioration du maïs et du blé (CIMMYT), s'est exprimé lors du lancement et a expliqué comment l'initiative EiA 2030 visera à devenir la principale plate-forme pour l'agronomie de la prochaine génération dans le Sud. 

L'initiative ne répondra pas seulement à la demande du secteur public et privé ; elle contribuera également à accroître l'efficacité grâce à une collaboration plus étroite et à un apprentissage croisé entre les centres du CGIAR et au sein de l'écosystème plus large de la R&D en agronomie.

(CGIAR/wi)

En savoir plus sur le Forum de la révolution verte en Afrique (en anglais)

En savoir plus sur l’initiative One CGIAR (en anglais)