Les parties s’engagent à intensifier les mesures de protection de la biodiversité marine et côtière.
Photo: ©Ethan Daniels/Shutterstock

Adoption de la Déclaration de Kunming sur le thème « Vivre en harmonie avec la nature »

Civilisation écologique : bâtir un avenir commun pour toutes les formes de vie de la planète, tel est l’intitulé de la Déclaration adoptée par les ministres lors du débat de haut niveau à la COP15. Alors qu’aucun des 20 objectifs d’Aichi fixés pour 2020 n’a été atteint, la nouvelle déclaration doit contribuer à protéger la diversité biologique.

Avec l’adoption de la Déclaration de Kunming intitulée Civilisation écologique : bâtir un avenir commun pour toutes les formes de vie de la planète lors de la Conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP15) organisée en octobre 2021, les parties à la Convention sur la diversité biologique (CDB) se sont engagés à élaborer, adopter et mettre en œuvre un cadre efficace post-2020 pour la biodiversité mondiale. Ce cadre doit mettre la diversité biologique sur la voie du rétablissement d’ici à 2030 au plus tard, vers la pleine réalisation de la Vision 2050 : Vivre en harmonie avec la nature ». 

Ce cadre devrait également fournir les moyens nécessaires à cette mise en œuvre, conformément à la Convention et à ses deux protocoles, ainsi que les mécanismes appropriés de contrôle, de notification et d’examen. Le cadre post-2020 pour la biodiversité mondiale doit être adopté, en mai 2022, en tant que deuxième partie de la Conférence des Nations unies pour la biodiversité, après d’autres négociations formelles en janvier 2022. La Déclaration donne des indications politiques claires pour ces négociations. 

Les éléments clés de la Déclaration incluent l’intégration de la biodiversité dans tous les processus décisionnels, l’arrêt progressifs et la réorientation des subventions néfastes, le renforcement de l’État de droit, la reconnaissance de la participation pleine et effective des populations autochtones et des communautés locales, et la garantie d’un mécanisme efficace de suivi et d’examen des progrès. 

Les parties se sont engagées à s’assurer que les politiques, programmes et plans de relance post-pandémie contribueront à la préservation et l’utilisation durable de la biodiversité, et favoriseront un développement durable et inclusif.  

Investir dans la biodiversité


Lors de la conférence, le président chinois Xi Jinping a annoncé que son pays investissait 1,5 milliard de yuans (environ 230 millions de dollars US) dans la création du Fonds de Kunming pour la biodiversité destiné à soutenir la protection de la biodiversité dans les pays en développement. Il a invité d’autres pays à alimenter ce fonds. 

Le gouvernement du Japon a ajouté 1,8 milliard de yens (environ 17 millions USD) au Fonds japonais pour la biodiversité. Cet engagement à accroître le financement apportera un soutien aux stratégies et aux plans nationaux pour la protection de la biodiversité.

Pendant la réunion, le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), a annoncé sont engagement à accélérer le soutien financier et technique aux gouvernements des pays en développement pour leur permettre de se préparer à la mise en œuvre rapide du cadre mondial post-2020 pour la biodiversité lorsqu’il aura été formellement adopté, l’année prochaine, à la COP-15. 

L’Union européenne a pris note du doublement du financement externe de la protection de la biodiversité. Le président français, Emmanuel Macron, a noté l’engagement d’utiliser 30 pour cent du fonds de lutte contre le réchauffement climatique pour la protection de la biodiversité. Le gouvernement du Royaume-Uni a également annoncé qu’une part significative de l’accroissement du financement de la lutte contre le réchauffement climatique serait consacrée à la protection de la biodiversité. Une coalition d’institutions financières, avec un actif de douze mille milliards d’euros, s’est engagée à protéger et restaurer la biodiversité dans le cadre de ses activités et de ses investissements. 

(CBD/ile)

Pour en savoir plus, consulter le site web de la CDB (en anglais)

Lire la Déclaration de Kunming (en anglais) 

Regardons de plus près... : Biodiversité  

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings