Développement des capacités de suivi durables de politiques agricoles.
Photo: FAO

L’initiative SAPAA de la FAO : Faire en sorte que les politiques comptent

Les instruments de suivi des politiques peuvent être de précieuses sources d’informations pour les décideurs. L’initiative Suivi et analyse des politiques agricoles et alimentaires de la FAO (SAPAA) examine l’incidence des politiques alimentaires et agricoles sur les producteurs, les consommateurs et d’autres parties prenantes dans divers pays africains.

Les politiques sont des éléments clés du développement agricole et de l’amélioration de la sécurité alimentaire. Pour mettre leurs stratégies nationales en œuvre, les gouvernements des pays en développement tiennent à créer un environnement politique favorable à la réalisation de ces objectifs. Toutefois, il arrive souvent que les responsables des orientations politiques ne disposent pas des informations et des capacités analytiques nécessaires pour faire un suivi efficace des effets d’une politique sur les producteurs, les consommateurs et d’autres parties prenantes de la filière agro-alimentaire. L’initiative de Suivi des Politiques Agricoles et Alimentaires – SAPAA  (Monitoring African Food and Agricultural Policies – MAFAP), essentiellement financée par la Fondation Bill et Melinda Gates et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), répond à ce besoin en soutenant la mise au point de systèmes durables de suivi des politiques dans certains pays en développement. Ces systèmes fournissent des informations fiables qui alimentent le dialogue politique fondé sur des faits et le processus décisionnel au niveau national, régional et international.

Mise en place d’un système de soutien des responsables des orientations politiques
Pour effectuer un suivi du soutien accordé à l’agriculture par le secteur public, l’initiative SAPAA/MAFAP utilise un ensemble commun d’indicateurs qui permettent de comparer l’incidence des politiques sur les prix et sur les dépenses publiques entre différentes années, différents pays et différents produits. La méthodologie de l’initiative SAPAA/MAFAP ayant été élaborée en collaboration avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les indicateurs sont compatibles avec l’estimation du soutien aux producteurs qui est utilisée pour mesurer le soutien accordé à l’agriculture dans les pays développés et les pays émergents.
Le suivi des politiques assuré par l’initiative SAPAA/MAFAP met l’accent sur les trois domaines suivants :

  • le niveau et la composition des dépenses publiques effectuées pour soutenir l’agriculture et le développement rural ;
  • l’impact des politiques sur les mesures d’incitation par les prix pour les producteurs et les grossistes des principales filières agricoles ; et
  • le degré de cohérence entre les objectifs déclarés par le gouvernement, les mesures politiques mises en œuvre pour atteindre ces objectifs et les résultats obtenus.

À ce jour, la FAO travaille en partenariat avec des institutions gouvernementales et des organismes de recherche dans dix pays africains (Burkina Faso, Éthiopie, Ghana, Kenya, Malawi, Mali, Mozambique, Nigeria, Ouganda et Tanzanie) pour soutenir la création et l’institutionnalisation de systèmes de suivi des politiques sur la base de cette approche. Le développement des capacités dans le domaine du suivi des politiques est un élément important de ces partenariats. Les indicateurs, qui sont disponibles dans la base de données SAPAA/MAFAP accessible au public, ainsi que des documents tels que les bulletins d’information (Policy Briefs), les notes techniques spécifiques aux produits agricoles (Commodity Specific Technical Notes) et les rapports par pays (Country Reports), ont été utilisés dans divers forums stratégiques au niveau national, y compris par le comité parlementaire de l’agriculture (Parliamentary Committee for Agriculture) en Tanzanie et par le forum national de dialogue politique multipartenaires (National Stakeholder Policy Dialogue Forum) au Kenya,  et comme outils de suivi du plan d’investissement national pour le secteur rural (National Investment Plan for the Rural Sector) au Burkina Faso et au Mali.
L’initiative SAPAA/MAFAP facilite également le suivi des progrès réalisés par rapport aux objectifs de développement tels que ceux qui sont définis par le Programme détaillé de développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA). En 2013, le NEPAD a demandé un rapport MAFAP spécial évaluant la cohérence des politiques de soutien des prix et les dépenses publiques en Afrique occidentale et orientale.

Rapport de synthèseSAPAA/MAFAP 2013 : enseignements tirés des années de crise
Le rapport de synthèse MAFAP récemment publié donne un  résumé des principaux résultats de l’initiative pour les années 2005–2010, période qui a été marquée par la crise mondiale des prix des denrées alimentaires en 2007–2008. L’analyse de ces résultats montre que :

  • malgré les stratégies et les objectifs ambitieux des gouvernements pour favoriser le développement agricole et rural, les prix à la production ont diminué de 12 pour cent en raison de l’application de politiques relatives au marché et au commerce et des mauvaises performances des marchés ;
  • les politiques relatives au marché et au commerce ont généralement visé à faire baisser les prix des denrées alimentaires, au profit des consommateurs et au détriment des producteurs ;
  • les prix à la production auraient pu augmenter de 10 à 17 pour cent si certaines lacunes des filières clés avaient été éliminées grâce à des investissements ciblés et des interventions de politique ; et
  • le niveau des dépenses publiques consacrées à l’agriculture et au développement rural avait diminué, surtout en raison de la réduction du soutien accordé par les donneurs ; pour leur part, les affectations budgétaires nationales avaient augmenté de 14 pour cent pendant la période concernée par l’étude.

Au cours des années à venir, l’initiative SAPAA/MAFAP continuera de suivre l’incidence des politiques alimentaires et agricoles sur les prix et les dépenses publiques dans un plus grand nombre de pays en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes.


Christian Derlagen
Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture
Rome, Italie
Christian.Derlagen@fao.org

Pour plus d’informations sur l’initiative SAPAA/MAFAP, le rapport de synthèse, la base de données, le rapport MAFAP/NEPAD sur la cohérence des politiques et tous les autres documents MAFAP, consulter le site www.fao.org/mafap