Deux pêcheurs des Îles Salomon jettent un filet à l’eau pour prendre des poissons des récifs.
© Photo: World Fish/ Filip Milovac

Les aliments d’origine aquatique offrent d’innombrables opportunités de lutter contre le changement climatique

En réponse à un récent rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), WorldFish souligne que le passage à une alimentation d’origine aquatique nous offre une chance inouïe de réduire les émissions des systèmes alimentaires.

La recherche et les innovations de WorldFish dans le domaine des systèmes alimentaires d’origine aquatique résilients au changement climatique et gérés de manière durable nous offrent une occasion unique de produire des aliments divers et nutritifs sans risques pour la santé des personnes et de la planète. Publié le 10 février, le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) insiste sur la nécessité de prendre, dès maintenant, des mesures visant à assurer l’avenir des millions de personnes les plus exposées à l’accroissement des risques climatiques.  

En réponse au rapport du GIEC, Essam Yassin Mohammed, directeur général par intérim de WorldFish, a invité toutes les parties prenantes, et notamment les citoyens, les gouvernements et les entreprises, à unir leurs efforts de toute urgence pour éviter d’exposer l’humanité à une crise climatique.

« Le dernier rapport nous rappelle que la lutte contre le changement climatique est la priorité d’aujourd’hui. Il ne s’agit plus de savoir ce qui se produira à l’avenir, » a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « Il est clair que ce sont les pans de notre société disposant de peu ou pas de moyens financiers et techniques pour se protéger des effets néfastes du changement climatique qui paient le prix fort. C’est pourquoi la crise climatique relève autant de la justice sociale que de l’écologie. »

Le sixième Rapport d’évaluation du GIEC publié en août de l’année dernière concluait que le changement climatique est généralisé, est rapide et prend de l’ampleur et que le monde est mal parti pour maintenir le réchauffement de la planète à moins de 1,5 degré Celsius. Il rappelait que les niveaux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère sont les plus élevés des deux derniers millions d’années et qu’ils menacent la capacité de la planète à préserver la population humaine. Le dernier rapport 2022 du GIEC sur les impacts du changement climatique, ainsi que sur l’adaptation et la vulnérabilité à ce dernier, évalue les risques climatiques actuels et futurs, et présente des options d’action et d’adaptation.   

« Je reste persuadé que c’est une bataille que nous pouvons gagner. Nous devons mobiliser toute l’intelligence du monde et déployer nos ressources financières et techniques pour infléchir la courbe et inverser les effets du changement climatique. Mais le temps ne joue pas en notre faveur. Nous devons agir vite et collectivement pour garder une chance d’éviter la crise climatique, » a exhorté Essam Yassin Mohammed. 

Faire en sorte que les systèmes alimentaires produisent peu d’émissions
 

Selon WorldFish, les aliments d’origine aquatique – divers animaux, plantes et microorganismes élevés, cultivés et récoltés dans l’eau – sont indispensables pour assurer les moyens d’existence ainsi que la sécurité alimentaire et nutritionnelle de plus de 800 millions de personnes dans les pays en développement.  

« Comparativement aux systèmes alimentaires terrestres, les systèmes alimentaires aquatiques émettent nettement moins de gaz à effet de serre. La gestion durable des animaux et végétaux aquatiques contribue à stocker du dioxyde de carbone qui, autrement, serait rejeté dans l’atmosphère. Par conséquent, en investissant dans la gestion durable des écosystèmes aquatiques, le passage à une alimentation d’origine aquatique offre une belle opportunité de faire en sorte que nos systèmes alimentaires produisent peu d’émissions, ce qui présente un triple avantage : pour la nature, les personnes et le climat, » explique Essam Yassin Mohammed, qui est également directeur principal par intérim des Systèmes alimentaires aquatiques du CGIAR.

« Pour cela, il faut beaucoup investir dans la recherche et le développement des sciences des aliments d’origine aquatique pour accroître les avantages pour l’environnement et en tirer le plus de bénéfices possibles pour les personnes – aussi bien en termes de satisfaction des besoins nutritionnels que de création d’opportunités de subsistance viables en période de changement climatique, » a-t-il précisé.

Essam Yassin Mohammed est un des coauteurs du rapport Compound climate risks threaten aquatic food system benefits, un des cinq documents scientifiques initiaux publiés dans le cadre de l’initiative Blue Food Assessment. Avec sept de ses chercheurs ayant participé à la rédaction des documents publiés, WorldFish a apporté une contribution considérable aux travaux de cette initiative. 

Ayant bien conscience que le changement climatique est une menace pour les systèmes alimentaires, partout, notamment pour les systèmes alimentaires aquatiques, WorldFish œuvre pour le renforcement des systèmes alimentaires résilients au changement climatique grâce à la recherche et l’innovation. Ses chercheurs essaient d’adopter une approche de systèmes résilients visant à aider les producteurs, les commerçants et les consommateurs de produits alimentaires d’origine aquatique à s’adapter au changement climatique.

(WorldFish/wi)

 

Pour en savoir plus :

Rapport du GIEC : Changement climatique 2022 : impacts, adaptation et vulnérabilité

Site web de WorldFish 

L’initiative Blue Food Assessment

La publication: Compound climate risks threaten aquatic food system benefits

 

Articles apparentés :

Rapport du GIEC sur l’évolution du climat – Impacts, adaptation et vulnérabilité

Le gouvernement fédéral allemand soutient la conservation des ressources marines

 

 

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings