Session plénière du sommet Russie-Afrique, Sotchi, Russie 2019.
Photo : GovernmentZA/flickr

La Russie renforce ses liens avec l’Afrique

La Russie veut renforcer ses liens commerciaux avec les pays africains. À l’occasion du premier sommet Russie-Afrique organisé en octobre 2019, la Russie a franchi un pas supplémentaire dans l’intensification de son influence sur le continent africain.

« J’espère que les liens entre la Russie et les nations africaines atteindront un nouveau niveau, dans l’intérêt de chacun des participants au sommet d’aujourd’hui, » a déclaré Vladimir Poutine, président de la Russie, avant le sommet Russie-Afrique. Le chef de l’État russe a rappelé à maintes reprises les liens qui unissaient l’Union soviétique à l’Afrique et déclaré qu’il veut les rétablir. 

Le sommet s’est déroulé les 23 et 24 octobre 2019 à Sotchi, Russie. Plus de 3 000 délégués, parmi lesquels plus de quarante chefs d’États africains, des ministres et des représentants du monde des affaires, ont assisté à ce forum qui était coprésidé par les présidents Vladimir Poutine, Russie , et Abdel Fattah al-Sisi, Égypte. Un forum économique s’est tenu en marge du sommet. 

Selon la Commission de l’Union africaine (CUA), le sommet a constitué une importante étape stratégique vers la création de conditions favorables au développement des relations commerciales et économiques entre l’Afrique et la Fédération de Russie. 

En marge du sommet, la CUA a signé un protocole d’accord de coopération avec la Commission économique eurasienne dans les domaines de la politique, de la sécurité, de l’économie, du social, de la science, de la technique, de l’humanitaire, de la culture, et autres. 

La CUA a déclaré que ce protocole d’accord vise à ouvrir de nouvelles perspectives de coopération dans différents domaines entre les États membres de l’Union économique eurasienne et de l’Union africaine, en s’appuyant sur les principes de respect mutuel, de transparence, de coopération mutuellement bénéfique et d’égalité. Un second protocole d’accord a été signé par la CUA et la Fédération de Russie concernant la coopération entre l’Afrique et la Russie. 

Relations commerciales entre la Russie et l’Afrique

Selon le site Internet Russia Today (RT), le forum économique a donné lieu à la signature de centaines de contrats et d’accords d’une valeur totale de plus de 12 milliards de dollars US.  

La Russie est avant tout intéressée par les matières premières que renferme le continent africain. L’agence de presse russe TASS présente en détail plusieurs accords conclus en ce qui concerne l’exploration géologique et le développement : Rosatom a obtenu huit licences de prospection d’uranium en Namibie ; Rosneft, en tant que membre d’un consortium, a commencé une exploration sismique au large du Mozambique ; Rosgeologiya a signé des protocoles d’accord avec le Sud-Soudan, le Rwanda et la Guinée équatoriale pour la prospection d’hydrocarbures. De son côté, Lukoil peut participer à des projets de prospection et de production au Nigeria.

Selon RT, les échanges commerciaux de la Russie avec l’Afrique ont triplé depuis 2010. L’Égypte, l’Algérie, le Maroc, l’Afrique du Sud et la Tunisie sont les principaux partenaires commerciaux. Les échanges portent essentiellement sur les exportations de produits agricoles, de technologie nucléaire civile et d’armes. La Russie a signé des accords de coopération technique militaire avec plus de trente pays africains auxquels elle fournit un large éventail d’équipements militaires. 

Ines Lechner, Rural 21

Photo source: flickr.com/photos/governmentza/48951692743