Atlas des pesticides 2022

Chaque année, une partie de la production agricole mondiale est détruite par des ravageurs et des agents phytopathogènes et est perdue. Les pesticides ont été conçus pour prévenir ces pertes de rendement, mais ils sont également à l'origine de nouveaux problèmes. Publié en octobre, l’Atlas des pesticides 2022 (Pesticide Atlas 2022 – Facts and figures about toxic chemicals in agriculture) présente des faits et chiffres sur les produits chimiques toxiques dans l'agriculture.

Les pesticides sont désormais partout, dans la bière et le miel, sur les fruits et légumes, sur l'herbe des terrains de jeux, dans l'urine et même dans l'air – les traces de pesticides issus de l'agriculture se retrouvent partout. Les effets délétères des pesticides, qui menacent la santé humaine, la biodiversité, l'eau et le sol, sont bien connus. Mais les quantités de pesticides qui sont utilisées dans le monde sont aujourd’hui plus importantes que jamais, malgré des réglementations d'homologation plus strictes et des accords volontaires ou contraignants sur la manipulation des pesticides. La culture de plantes génétiquement modifiées comme le soja, qui ont été créées par les mêmes entreprises que celles qui produisent des pesticides, a contribué à l'utilisation accrue d'herbicides, en particulier dans les pays possédant une riche biodiversité.

La publication vise à attirer l'attention sur les risques et les dangers liés aux pesticides. Elle aborde un large éventail de sujets et traite notamment des aspects de santé et de biodiversité ainsi que de questions politiques et économiques. Le rapport démontre, par exemple, que l'Union européenne est l'un des plus grands marchés mondiaux de pesticides, mais que les mesures politiques visant à réduire l’utilisation des pesticides n'ont pas été efficaces jusqu’ici. Le rapport alerte en disant que le marché mondial des pesticides continue même de croître. Seul un très petit nombre d’entreprises se partagent ce marché, et celles-ci investissent de plus en plus dans les pays du Sud, où la réglementation sur les pesticides n'est pas aussi stricte. Cette situation est lourde de conséquences.

Les auteurs du rapport demandent donc que les systèmes agricoles du monde entier s'adaptent afin de réduire la pression croissante exercée sur les populations d'insectes et de plantes qui nous sont indispensables. Les défis de notre époque doivent être relevés en utilisant moins de pesticides et d'engrais. Selon le rapport, il est essentiel de travailler avec la nature, et non pas contre elle. L'heure est venue de fixer le cap à cet égard. L'écologie agricole, la lutte intégrée contre les ravageurs et l'intensification de la recherche sur les biopesticides peuvent être utiles dans ce contexte. Les auteurs entendent, avec cet Atlas, donner un aperçu de faits et de chiffres afin de nourrir un débat animé et de soutenir les changements nécessaires.

L'Atlas a été publié par la Fondation Heinrich Böll (Allemagne), Les Amis de la Terre Europe (Belgique), Bund für Umwelt und Naturschutz (Allemagne) et PAN Europe (Belgique).

(PAN Europe/pas)

 

Pour en savoir plus et télécharger l'Atlas, consultez le site web de PAN Europe.

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Commentaires:

  • user
    BAZEMON Jacques November 9, 2022 At 5:53 pm
    Je demande le document
Cookie settings