Un marché alimentaire à Abidjan, Côte d’Ivoire.
Photo: ©GIZ

Valeurs de référence – une composante essentielle pour l’égalité sociale

Une méthode rapide et économique calcule les revenus et les salaires décents de nombreux pays différents. En coopération avec Fairtrade International et avec des experts des salaires décents, la GIZ a mis au point un outil que les entreprises peuvent utiliser pour analyser facilement leurs lacunes en matière de revenus et de salaires.

De nombreuses entreprises ont reconnu qu’il est dans leur intérêt que les petits producteurs perçoivent des revenus décents. Il est, en outre, important de connaître le montant d’un salaire décent. Or, les études approfondies requises pour calculer ces montants sont souvent très onéreuses et chronophages. Une nouvelle méthode existe dorénavant pour pallier ce problème. En coopération avec Fairtrade et les experts des salaires décents Richard et Martha Anker, la GIZ a élaboré une alternative rapide et économique qui permet de calculer les revenus et les salaires décents des différents pays du monde. Le développement de cette solution a été appuyé par la Global Living Wage Coalition et par la Living Income Community of Practice, ainsi que par d’autres partenaires.

La demande de « valeurs de référence » en hausse


La méthode de calcul rapide est particulièrement utile pour obtenir une première impression de la situation et identifier les secteurs dans lesquels les salaires et les revenus sont particulièrement bas. Elle permet également de calculer rapidement des valeurs de référence pour les pays dans lesquels il n’est pas facile de se rendre et donc de déterminer le coût de la vie dans des zones de conflits ou des régions difficiles d’accès.

Le nombre d’entreprises et d’organisations qui réclament des estimations en matière de revenus et de salaires décents a augmenté de manière significative ces dernières années. Être capable de mesurer la différence entre ce que gagnent les producteurs des chaînes d’approvisionnement mondiales et ce dont ils ont besoin pour disposer d’un niveau de vie décent est un critère essentiel pour travailler avec les acteurs concernés à l’amélioration de la situation de vie des populations des pays du Sud. Les valeurs de référence sont donc devenues une composante de base de la coopération internationale.

Nouvelle méthode : valeurs applicables à des régions et non à des lieux précis


Les valeurs de référence « Anker » sont calculées sur la base de 40 études Anker existantes (11 en Afrique, 20 en Asie et 9 en Amérique latine). Elles donnent la valeur moyenne du revenu et du salaire décents pour les zones rurales et urbaines de chaque pays et non pour un lieu précis. Sur la base d’une analyse de données antérieures, les valeurs de référence prédisent à combien devraient s’élever le salaire net décent et le revenu décent d’un pays en développement. La marge d’erreur ne dépasse pas 10 pour cent.

Les revenus et les salaires décents sont analysés en valeurs nettes. Les retenues sur salaire obligatoires, les impôts sur le revenu, etc. ne sont actuellement pas inclus. Les valeurs de référence sont actualisées chaque année en tenant compte de l’inflation, du développement économique et de l’évolution du taux de l’impôt sur le revenu.

Les 16 premières valeurs de référence Anker portant sur les revenus et les salaires décents ainsi que des valeurs de référence avec profils de pays sont disponibles sur le site Internet de la Global Living Wage Coalition (en anglais).

Une formation en ligne vous permettra d’en savoir plus sur la nouvelle méthode de calcul des revenus et des salaires décents (en anglais). Le débat qui a suivi est disponible ici (en anglais).

Friederike Martin, Deutsche Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, Bonn, Allemagne
Contact: Friederike.Martin@giz.de
 



Cet article est paru pour la première fois sur le site web weltohnehunger.org (en anglais) et s'inscrit dans le cadre d'une coopération médiatique entre Rural 21 et UN SEUL MONDE sans faim.