Source de vie, source d’énergie hydraulique et également source de revenus pour les pêcheurs, le Mékong est un véritable poumon de la région du Sud-Est asiatique.
Photo: © Tran Van Truong/MRC

Du Mékong à la Suisse, partage de savoir-faire entre deux «châteaux d’eau»

Au cours des dernières décennies, la Suisse a acquis une vaste expérience dans le domaine de la gestion des eaux transfrontalières, et c'est précisément cette expertise qu'elle a partagée avec deux délégations d'Asie du Sud-Est lors de visites pratiques sur le terrain effectuées du 6 au 9 septembre en Suisse.

Son surnom de château d’eau de l’Europe n’est pas un hasard. La Suisse partage six rivières et quatre lacs avec ses pays voisins. La coopération transfrontalière et le dialogue sur la gestion des eaux y sont essentiels.

Ailleurs dans le monde, ce ne sont pas moins de 153 pays qui comptent des bassins transfrontaliers, mais seul un tiers de ceux-ci sont couverts par des accords de coopération. Pourtant, la répartition équitable de l’eau est un enjeu vital.

Cette expérience, la Suisse la transmet notamment dans la région du bassin du Mékong. En y amenant des connaissances spécifiques et une expérience de bonne gouvernance, le programme suisse de coopération dans la région du Mékong pour 2022-2025 soutient les efforts des autorités nationales et locales pour un développement inclusif, résilient et durable de la société. Le changement climatique et la gestion des ressources naturelles, et donc l’eau, y sont une priorité pour la DDC.

C’est en ce sens que la DDC soutient notamment la Mekong River Commission (MRC). Cette commission est la seule organisation intergouvernementale fondée sur un traité pour le bassin du Mékong. Elle réunit quatre pays de la région, soit le Cambodge, la République démocratique populaire lao, la Thaïlande et le Vietnam. Son objectif est de promouvoir une utilisation équitable de l'eau du fleuve asiatique et d’en traiter les enjeux transfrontaliers.

Grâce à son historique en matière de diplomatie et de gestion de l'eau, la Suisse contribue activement à la mise en œuvre de la nouvelle Stratégie de développement du bassin (2021-2030) et du Plan stratégique (2021-2025), notamment par le biais du fonds commun multi-donateurs.

La Suisse, comme le Laos, est un moteur régional
 

Le Mékong et la Suisse, mêmes enjeux ? Oui ! Christian Engler, directeur adjoint de la DDC pour la région du Mékong, le rappelait en 2021 lors du premier Dialogue sur la sécurité de l’eau de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN)-MRC, « la Suisse, comme le Laos, est un moteur régional. Dans cette perspective, la Suisse et l'ASEAN font face à des problèmes similaires. Les défis régionaux nécessitent des solutions régionales, une mise en œuvre régionale, une planification, ainsi que des actions ».

Plus particulièrement, une approche davantage proactive de la planification régionale est nécessaire selon la MRC. Celle-ci est essentielle pour répondre aux besoins en eau à long terme, ainsi qu'aux inondations et sécheresses plus fréquentes et plus extrêmes, dues notamment au changement climatique et au développement d’infrastructures hydroélectriques.

L’inspiration vient de Genève, Martigny et Berne
 

Son expérience technique et politique, la Suisse l’a partagée de manière très concrète lors d’une visite de terrain de délégations de la MRC et de l’ASEAN du 6 au 9 septembre 2022. Ce voyage d'étude s’est concentré principalement sur la gestion des eaux transfrontalières et a porté également sur la réduction des risques de catastrophe. Par cette invitation, la DDC a cherché à transmettre les approches et les leçons apprises de la Suisse en matière de gestion des eaux transfrontalières. Sont-elles pertinentes et adaptables dans le contexte du Mékong  C’est tout l’enjeu que les participants des deux délégations ont examiné. Les partenariats et les réseaux avec des organisations et des personnes ressources suisses en seront également renforcés.

À Genève, la délégation s’est familiarisée avec la gestion transfrontalière des eaux de la région. À Martigny, les participants ont découvert le tout récent barrage filtrant, visant à garantir la sécurité des milliers d’habitants de la ville face aux potentielles irrégularités du cours de la Dranse. Enfin, à Berne, la délégation s’est inspirée des projets d’élargissement du lit de l’Aar, visant à faire face aux crues de plus en plus fréquentes, tout en laissant naturellement place aux promeneurs ainsi qu’aux espèces animales et végétales.

À la fin de ce séjour, en plus de souvenirs suisses, les délégations MRC et ASEAN emmènent certainement dans leurs bagages quelques exemples concrets et un savoir-faire spécifique en matière de gestion durable et pacifique de l’eau.

(DDC/wi)

 

Liens

Développement et coopération – Région du Mékong (Cambodge, RDP Laos)

Mekong River Commission (MRC) – Contribution au fonds commun pour la mise en œuvre du plan stratégique 2021-2025 (en)

Mekong River Commission (en)
 

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings