De nombreux fruits et légumes symbolisant l'agrobiodiversité

Diversité des espèces alimentaires locales au Guatemala, un centre mondial de biodiversité.
Photo : Bioversity International / R. Robitaille

Un nouvel indice souligne le rôle joué par l’agrobiodiversité dans la durabilité du système alimentaire

Le premier rapport sur l'indice d’agrobiodiversité rassemble des données sur les différents aspects de l’agrobiodiversité dans dix pays, afin de mesurer la durabilité et la résilience du système alimentaire.

Premier du genre, ce nouvel indice calcule dans quelle mesure les pays préservent et utilisent leur biodiversité agricole pour améliorer les régimes alimentaires, les marchés et la production et aboutir à des systèmes alimentaires durables et résilients.

Compilé par Bioversity International, l’indice d’agrobiodiversité apporte aux acteurs du système alimentaire tels que les gouvernements, les entreprises et les investisseurs, les données dont ils ont besoin pour évaluer et réagir à six risques que présente l’appauvrissement de l’agrobiodiversité pour l’alimentation et l’agriculture, à savoir la malnutrition, la pauvreté, le changement et la variabilité climatiques, la dégradation des terres, les nuisibles et les maladies, et la perte de biodiversité.

Pour cela, il collecte et compare des données sur l’agrobiodiversité provenant des marchés et des régimes alimentaires, des systèmes de production agricole et de la préservation des ressources génétiques. Le premier rapport contient une analyse portant sur dix pays : Australie, Chine, Éthiopie, Inde, Italie, Kenya, Nigéria, Pérou, Afrique du Sud et États-Unis.

Pour chaque pays, l’indice mesure à la fois le statut, c’est-à-dire le niveau actuel d’agrobiodiversité, et les progrès, c’est-à-dire les engagements et les mesures prises par le pays pour améliorer l’utilisation et la conservation de l’agrobiodiversité dans les régimes alimentaires, la production et les ressources génétiques.

Les systèmes alimentaires doivent mettre l’accent sur des aliments plus variés et plus nutritifs

« De nos jours, la manière dont les aliments sont produits et consommés est nocive à la fois pour les populations et pour la planète, explique Juan Lucas Restrepo, directeur général de Bioversity International. Les systèmes alimentaires doivent être modifiés en mettant l’accent sur des aliments plus variés et plus nutritifs qui valorisent la biodiversité. Il sera ainsi possible d’atténuer le risque d’extinction d’un million sur les huit millions d’espèces estimées que compte la planète au XXIe siècle. »

L’indice d’agrobiodiversité évalue chaque année les performances obtenues et aide les pays à analyser les progrès réalisés ; l’évolution des scores est liée aux mesures prises par les pays pour mieux intégrer l’agrobiodiversité, mais aussi à l’amélioration de la méthodologie et des bases de données utilisées pour calculer l’indice.

« Les utilisateurs sont invités à nous transmettre leur feed-back pour nous permettre d’améliorer la prochaine série de mesures afin que les informations générées aident les pays à évoluer vers des systèmes alimentaires durables et résilients, ajoute M. Restrepo. Nous espérons que les observations tirées de l’indice d’agrobiodiversité permettront aux pays d’identifier leurs points forts et les domaines à améliorer et de produire des solutions personnalisées pour améliorer les régimes alimentaires, la production et la conservation des ressources génétiques sur la base de l’agrobiodiversité. Nous souhaitons également partager ces résultats afin de promouvoir la collaboration entre les pays. »

« L’amélioration de la biodiversité de nos systèmes alimentaires permet aux agriculteurs de disposer d’un plus grand panel d’options pour gérer les risques de défaillance des cultures, de baisse de la fertilité des sols ou de variabilité météorologique accrue, note M. Restrepo. Favoriser l’agrobiodiversité dans les systèmes alimentaires, depuis la production jusqu’à la consommation, permet de faire le lien entre les différentes composantes du paysage alimentaire. Un système plus diversifié pourrait également aider des millions d’agriculteurs à sortir du piège de la pauvreté dans lequel ils sont tombés lorsqu’ils ont opté pour la monoculture en laissant de côté les systèmes plus riches et plus respectueux de la biodiversité. »

(Bioversity / wi)

Pour en savoir plus :

Téléchargez le rapport

The Agrobiodiversity Index of Bioversity