Discussion des membres de la task force Afrique rurale lors de la manifestation. De gauche à droite : Kees Blokland, Baudouin Michel, Bruno Losch, Albert Engel, Tom Arnold (président), Christine Wieck et Mashiri Zvarimwa.
Photo : © BMEL / photothek.net
<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Suivante > Dernière >>
Créée en 2018 par l’Union européenne (UE), la task force Afrique rurale a organisé un atelier lors du Forum mondial pour l’alimentation et l’agriculture (Global Forum for Food and Agriculture) à Berlin, Allemagne, pour présenter ses travaux et ses principaux thèmes d’activité dans le but d’examiner la façon de renforcer le partenariat de l’UE avec l’Afrique en matière d’alimentation et d’agriculture, et de donner des conseils à ce sujet.

Dans le cadre du 11ème Forum mondial pour l’alimentation et l’agriculture (GFFA), qui est lié à la Semaine verte internationale de Berlin, Allemagne, deux événements organisés par le ministère fédéral allemand de l’Alimentation et l’Agriculture, l’Union européenne a accueilli un groupe d’experts chargé d’examiner les résultats de la task force Afrique rurale. Ces experts se sont réunis à la fin de janvier 2019.

En mai 2018, l’Union européenne, en collaboration avec l’Union africaine, a constitué la task force Afrique rurale dont les activités se poursuivent jusqu’en avril 2019. Composée de onze experts européens et africains, cette task force a été constituée pour instaurer un solide partenariat entre l’Afrique et l’UE pour le développement inclusif et durable de l’agriculture, des secteurs alimentaires et de l’économie rurale. Ses activités se situent à trois niveaux : elles sont interpersonnelles, interentreprises et intergouvernementales. Avec ces activités, la task force facilite le dialogue multipartite entre les sociétés, les communautés économiques et les gouvernements.

Les quatre domaines d’activité stratégiques sont les suivants : élaboration d’une stratégie de développement territorial pour la création d’emplois et de revenus ; détermination de mesures de gestion durable des terres, des ressources  naturelles et de l’action climatique ; transformation durable de l’agriculture africaine ; développement de l’industrie et des marchés alimentaires africains.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Suivante > Dernière >>