Mise au pré des animaux, Dahra, Sénégal 2018. L'Afrique affiche les taux de faim les plus élevés au monde, et ceux-ci ne cessent de progresser dans presque toutes les sous-régions.
Photo: ©Benedicte Kurzen/NOOR for FAO
<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Suivante > Dernière >>
Selon un nouveau rapport des Nations unies, le nombre de personnes souffrant de la faim augmente pour la troisième année consécutive dans le monde. Ce nombre s’élève à plus de 820 millions et les cibles de l’ODD 2 concernant la nutrition seront de plus en plus difficiles à atteindre.

Selon un rapport des Nations unies publié à la mi-juillet 2019, une personne sur neuf souffre de la faim dans le monde. On estime à 820 millions le nombre de personnes n’ayant pas mangé à leur faim en 2018, soit plus que les 811 millions de l’année précédente, ce qui en fait la troisième année consécutive d’augmentation de ce nombre. 

Le rapport annuel intitulé L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde est publié conjointement par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La récession économique sape les efforts déployés pour éliminer la faim

Les éditions antérieures de ce rapport montrent comment les conflits, ainsi que la variabilité et les extrêmes climatiques, exacerbent les tendances indiquées ci-dessus.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Suivante > Dernière >>