Les chercheurs nous préviennent : nous avons dès maintenant besoin de variétés de haricot commun résistant à la chaleur et à la sécheresse.
Photo : F.Schubert/CCAFS

21.12.2018

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>
Une équipe internationale de chercheurs révèle que le changement climatique va réduire la qualité nutritionnelle d’une des principales cultures de base mondiales, le haricot commun.

Les conséquences du changement climatique sur la sécurité alimentaire auront une incidence sur les rendements agricoles et potentiellement sur la qualité nutritionnelle de cultures de base telles que le haricot commun, la plus importante légumineuse en grain pour l’alimentation et la nutrition humaines à l’échelle mondiale.

Une étude réalisée par des chercheurs de l’université nationale d’Irlande à Galway (NUI Galway) en collaboration avec le Programme de recherche sur le changement climatique, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS) du CGIAR indique que la qualité nutritionnelle et les rendements du haricot commun vont diminuer en raison de la sécheresse due au changement climatique qui sévira dans le sud-est de l’Afrique d’ici à 2050. Cette étude a été publiée dans la revue Scientific Reports.

Les chercheurs ont eu recours à la modélisation agricole associée à des essais en plein champ et à des expériences moléculaires en laboratoire pour évaluer les rendements et la qualité nutritionnelle du haricot commun.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>