Les situations d’urgence se manifestent souvent dans des pays et des régions fragiles, touchés par de multiples crises, et notamment par des conflits de longue durée, comme ici à Mossoul, Irak.
Photo : BMZ/Mario Stumm

30.10.2019

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Suivante > Dernière >>
Les lignes directrices du gouvernement fédéral allemand « Prévention des crises, résolution des conflits, instauration de la paix » proposent divers objectifs pour l’engagement du pays à prévenir les crises dans les années à venir. À ce sujet, le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères et le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement décrivent certains des nouveaux instruments qu’ils mettent en œuvre dans des situations de crise et de fragilité à l’échelle mondiale.

Les personnes qui vivent dans des régions exposées aux crises – par exemple en Haïti, en Somalie ou en Irak – sont confrontées à des situations qui menacent leur vie. Elles manquent de protection, de logement, de nourriture et d’eau salubre. Pour faire face à ces menaces, continuer à vivre et éventuellement revenir chez elles après un conflit, elles ont besoin de sécurité, de stabilité, de services de base, de travail et de biens pour prospérer. Elles ont également besoin de résilience, c’est-à-dire de la capacité de mener une vie qui en vaut la peine dans les circonstances les plus défavorables, et de se protéger contre la perspective de tout perdre à nouveau. Pendant des décennies, ces personnes ont manqué d’aide à l’époque où elles en avaient le plus besoin – pendant la période de transition entre survie et résilience.

Aujourd’hui, le système international essaie de combler ce fossé sous le couvert du nexus aide humanitaire, développement et paix.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Suivante > Dernière >>