Par ailleurs, les équipes participant à un exercice d’auto-évaluation s’approprient les résultats, conclusions et recommandations. Leur contribution à la procédure se traduit par un plus fort engagement à se conformer aux actions de suivi convenues.

Nous approuvons également les processus qui font appel aux parties prenantes, professionnels, partenaires et collègues à différents stades d’évaluations d’opérations très complexes ou d’évaluations de haut niveau, par exemple pour les évaluations de programmes sectoriels ou nationaux. Les examens par les pairs s’efforcent de faciliter de telles activités et réunissent des gens, qu’il s’agisse de rencontres directes et synchrones ou de rencontres à distance et asynchrones. Les multiples points de vue et expertises des individus impliqués et les nombreuses informations et opinions enrichissent de telles évaluations et stimulent l’apprentissage chez les pairs ; c’est un moment d’intense partage des connaissances. La réunion et la mise en avant des expériences de tous les collègues participant à des projets de coton biologique (voir Rural 21 n° 2/2017) ou à des interventions axées sur la mise en place de services de conseil ruraux offrent des possibilités d’apprentissage pour sa propre organisation et pour de nombreuses autres.

L’examen des stratégies par pays peut apporter les précieuses connaissances de nombreux collègues lorsqu’il est organisé de manière participative.