•    80 pour cent des ménages disposent de toilettes et les utilisent.
•    Les participants du groupe témoin indiquent qu’aucune discrimination en fonction de l’appartenance à une caste ou de la hiérarchie économique n’a été constatée.
•    Nécessité de renforcer le changement de comportement en matière d’hygiène et d’assainissement.
•    Les parties prenantes apprécient l’approche participative globale du projet pour identifier les priorités WASH (eau, assainissement et hygiène).
* Études réalisées en 2013

« Réhabilitation et amélioration des sources d’eau, Borana, Éthiopie », HEKS & OSHO

•    Les membres de la communauté ont joué un rôle actif dans l’identification des points d’eau à réhabiliter et lors du processus de construction.
•    L’eau est considérée comme un bien commun, indépendamment du statut social.
•    Parmi les changements constatés, citons la réduction de la distance à parcourir pour accéder à la source d’eau et la disponibilité de l’eau toute l’année.