Joyce Kiziito a reçu de Caritas une génisse et devra, en contrepartie, donner la première génisse de la vache adulte à une autre famille. Ainsi, de plus en plus de familles rurales seront en mesure de produire leur propre lait.
Photo : L. Richard

05.04.2012

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Suivante > Dernière >>
En Ouganda, les petits exploitants agricoles unissent leurs efforts et stimulent le développement rural. Exemple: le diocèse de Luweero.

Kamu Kamu (Un par Un) est le nom que s’est donné le groupe de petits exploitants agricoles auquel Henry Kiwanuka et sa fille Joyce Kiziito appartiennent. Le père et la fille, ainsi que 38 autres exploitants agricoles de trois villages de la paroisse de Kasaala, se réunissent toutes les semaines pour se donner mutuellement des conseils, économiser de l’argent, s’en prêter entre eux, et s’entraider en cas d’urgence. L’organisation Caritas Kasanaensis, dans le diocèse de Luweero (à 60 kilomètres au nord de Kampala, la capitale de l’Ouganda), a constitué ce groupe ainsi que plus de 500 autres du même type. Au lieu d’attendre une aide matérielle de l’extérieur, les membres agissent de manière à améliorer leurs conditions de vie et, pour cela, ils reçoivent de Caritas une assistance technique pour tout ce qui concerne les questions financières et agricoles.
 
Une vache, les uns après les autres 

La famille d’Henry Kiwanuka a de quoi manger, même si elle vit dans des conditions relativement précaires.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Suivante > Dernière >>