01.02.2019

Malheureusement, la faim et la famine continuent de progresser malgré le fait que la production alimentaire est plus que suffisante et que la productivité de la plupart des produits de base continue d’augmenter à l’échelle mondiale.

De plus, depuis de nombreuses années, les chercheurs tirent la sonnette d’alarme pour dire que l’écosystème mondial est dans une situation précaire et qu’il est peut-être sur le point de basculer en raison des pressions anthropiques. Par exemple, Johan Rockström et ses collègues préviennent que « toute nouvelle pression sur le système terrestre pourrait déstabiliser les systèmes biophysiques essentiels et déclencher des modifications environnementales brutales ou irréversibles qui pourraient être préjudiciables, voire catastrophiques, pour l’être humain, » ce qui pourrait rendre la planète Terre « nettement moins hospitalière » pour les populations humaines, comme le prétendent Will Steffen et ses collègues. Avec d’autres chercheurs, ils ont identifié neuf principaux processus écosystémiques mondiaux régulant la stabilité et la résilience de l’écosystème mondial.