Par ailleurs, de nombreux ERC n’abordent pas la question d’attrition de manière appropriée. L’attrition fait référence aux individus qui ont été affectés à un groupe de traitement ou un groupe témoin mais qui ont décidé de ne pas poursuivre l’expérience. On ne sait jamais très bien pourquoi ces individus renoncent mais leur comportement peut avoir des effets négatifs sur les résultats de l’expérience. On entend souvent dire que ceux qui décrochent auraient été dans une situation pire que ceux qui restent et qu’il existe par conséquent un risque de surestimation des évaluations d’impact ; mais le contraire peut également être vrai. Ceux qui décrochent modifient la composition du groupe de traitement et du groupe témoin et influencent de ce fait les résultats de l’expérience puisqu’on ne peut pas observer leurs résultats à eux. Il est possible de retrouver les individus qui décrochent et ainsi de gérer les éventuels effets secondaires de l’attrition, mais cela serait une opération coûteuse.