Comprendre l’utilisateur – puir penser « numérique »

Au Lesotho, ces solutions numériques profitent au personnel parce qu’elles répondent à ses besoins. Par exemple, l’utilisation d’applications mobiles est judicieuse car tout le personnel du projet a accès à des smartphones. Pour d’autres projets, où cela pourrait ne pas être le cas, il faudrait d’autres solutions. Le fait est que ce n’est pas simplement en adoptant des solutions numériques qu’un projet va, comme par magie, améliorer son système S&E. Le « plug-and-play » ne suffit pas ! Les planificateurs et les responsables de projets doivent bien comprendre que les solutions numériques ne sont utiles que si elles sont adaptées à l’environnement du projet et, surtout, aux besoins et aux exigences de ceux qui sont censés s’en servir.

Même les outils numériques de S&E les plus sophistiqués risquent d’échouer s’ils sont uniquement adoptés pour leurs fonctionnalités techniques.