Le manque de sources de données fiables ou d’outils conviviaux permettant de collecter, de transférer et d’analyser les données est une difficulté courante qui fait de la gestion des données et de leur communication un exercice fastidieux et frustrant pour ceux qui sont concernés. Heureusement, c’est aussi dans ce domaine que les solutions numériques offrent le plus de possibilités pour remplacer les frustrations occasionnées par le S&E par une motivation à le pratiquer.

Tirer parti du numérique pour le S&E

Ces dernières années, nous avons constaté une expansion rapide des technologies numériques. Même dans les régions isolées, de plus en plus de personnes ont des téléphones portables leur donnant la possibilité d’accéder à des informations et d’en donner. Cela change le mode opératoire du développement durable et la façon dont il évolue. Selon le Rapport 2016 sur le développement dans le monde, les technologies numériques peuvent contribuer à ce que le développement soit plus inclusif, plus efficace et plus innovant en facilitant l’accès à l’information et aux services, en réduisant le coût des transactions économiques et sociales, ou en simplifiant l’application à plus grande échelle de solutions prometteuses.