01.02.2019

Par exemple, beaucoup considèrent le financement mixte – combinaison de financement public, philanthropique et commercial – comme essentiel pour atteindre les cibles définies dans les objectifs de développement durable.  

Douze années sont vite passées ; ce n’est donc pas le moment de se quereller pour savoir quelle approche d’agriculture durable est la meilleure. À dire vrai, la meilleure pourrait bien être une approche se situant à mi-chemin entre les deux extrêmes.

Jonathan Mokshell est économiste postdoctoral en agro-alimentaire au Centre international d’agriculture tropicale (CIAT) à Cali, Colombie, et chercheur associé à l’Institut allemand de développement (DIE) à Bonn, Allemagne. Ses travaux sont axés sur les politiques, institutions, marchés et dimensions perturbatrices de l’innovation dans le système alimentaire mondial.
Contact : J.Mockshell(at)cgiar.org