Regardons de plus près...

L’interface terre-mer

L’intensification des activités anthropiques à l’interface terre-mer a de graves conséquences sur les écosystèmes côtiers et sur les services qu’ils assurent. Plages, dunes et bancs de sable détruits, érosion côtière et disparition progressive des récifs coralliens ne sont que quelques-unes de ces conséquences. Ces dégâts ont également une incidence sur les moyens de subsistance des communautés côtières, qui dépendent souvent de la pêche ou du tourisme et qui sont déjà durement touchées par les effets du changement climatique. Il n’en est que plus important de trouver des structures de gouvernance qui tiennent compte des interdépendances entre la terre et la mer et qui permettent de bien gérer les éventuelles externalités.

Articles:

 

 

Cookie settings