Regardons de plus près...

Alimentation

Dans sa publication de 2019 intitulée Food in the Anthropocene, la Commission EAT-Lancet décrivait le lien existant entre objectifs nutritionnels et durabilité environnementale. En résumé, selon l’étude réalisée, il faudrait, d’une part, que les régimes et la production alimentaires changent pour améliorer la santé et éviter de porter atteinte à la planète et, d’autre part, que les individus mangent plus de fruits, de légumes, de fruits à coque et de graines, de légumineuses et de céréales complètes, tout en réduisant leur consommation de viande de ruminants, notamment. Partant de là, les auteurs ont fait une proposition de régime alimentaire mondial de référence. Il est incontestable que les recommandations de la Commission Lancet vont dans le bon sens, mais la question reste de savoir comment inciter la population mondiale à strictement s’y conformer.

Articles

Cookie settings