03.08.2017

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>
La publication offre une vue d’ensemble des aspects populaires de la biodiversité forestière, en tant que ressource vitale durablement exploitable par les communautés locales, au plan nutritionnel et économique.

Les forêts d’Afrique centrale constituent un patrimoine naturel et une diversité biologique et végétale incommensurable. À ce titre et parce qu’elles peuvent avoir un impact sur l’ensemble du climat mondial, elles font l’objet d’une attention spéciale de la part de la communauté internationale.

Les populations locales, qui entretiennent des relations étroites avec la forêt, ont une connaissance approfondie des produits forestiers non ligneux (PFNL) qu’elles utilisent depuis fort longtemps. Ces derniers constituent une importante source d’aliments, de matériaux pour les abris et l’équipement des maisons, de base pour le fourrage et d’ingrédients pour les médicaments. La forêt en fournit une vaste gamme, y compris pour les populations vivant en dehors, dans les zones rurales mais aussi urbaines. Les efforts pour développer davantage les marchés de PFNL tels que les fruits, les noix, les feuilles, les huiles, le latex, le rotin, le bambou et autres produits similaires ont été réalisés dans l’objectif de fournir des revenus alternatifs tirés de la forêt à un éventail d’acteurs des différentes filières.

La présente publication est l’œuvre du personnel technique de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), avec la contribution des partenaires internationaux et locaux engagés dans l’évolution des PFNL.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>