Dégât causé par des larves sur une tomate. Cette espèce envahissante détruit les moyens de subsistance des petits producteurs, ce qui amène des régions comme le nord du Nigéria à déclarer l’état d’urgence.
Photo: © Marja van der Straten, NVWA, Bugwood

10.10.2016

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>
Un programme de recherche visant à s’attaquer aux espèces envahissantes qui tuent les plantes et rendent les animaux malades est en voie d’être mené par le Centre international pour l’agriculture et les sciences biologiques du Royaume-Uni (United Kingdom’s Centre for Agriculture and Bioscience International - CABI).

Le Centre international pour l’agriculture et les sciences biologiques du Royaume-Uni (United Kingdom’s Centre for Agriculture and Bioscience International - CABI) vient de lancer une nouvelle initiative de grande envergure visant à protéger les communautés rurales vulnérables dans la lutte contre les espèces exotiques envahissantes. S’appuyant sur ses cent années d’expérience dans la gestion des espèces envahissantes, le CABI exécutera un programme mondial, unique en son genre, qui soutiendra 50 millions de familles africaines et asiatiques d’agriculteurs vulnérables, affectés par des espèces qui échappent à tout contrôle et qui menacent leurs moyens de subsistance.
Ce programme sera lié et capitalisera sur les acquis du programme Plantwise également mené par le CABI, qui a connu un grand succès et a déjà touché près de 5 millions d’agriculteurs dans 34 pays. Le programme, doté d’un budget de 50 millions USD, vise à trouver des solutions scientifiques qui aident les agriculteurs soit à combattre soit à s’adapter à la présence d’espèces envahissantes.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>