Le vaccin Ebola « rVSV-ZEBOV » s’est avéré être un vaccin efficace stimulant la production durable d’anticorps contre le virus. © OMS/s. Hawkey
Le vaccin Ebola « rVSV-ZEBOV » s’est avéré être un vaccin efficace stimulant la production durable d’anticorps contre le virus.
Photo: © OMS/s. Hawkey

30.06.2016

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>
L’étude clinique de phase I d’un vaccin-candidat contre le virus Ébola s’est achevée avec succès sur quatre sites en Afrique et en Europe. Les scientifiques ayant participé à l’étude sont membres d'un consortium d’experts créé par l’OMS qui a pour objectif de tester rapidement et de façon coordonnée les essais cliniques des vaccins Ebola en Afrique.

La flambée de maladie à virus Ebola en 2014 a été déclarée urgence de santé publique de portée internationale  par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En août 2014, le gouvernement canadien a fait don à l’OMS de 800 flacons d’un candidat-vaccin contre le virus Ebola Zaïre (rVSV-ZEBOV), sous forme d’un virus recombinant de la stomatite vésiculaire (rVSV).

À l’automne 2014, le consortium VSV Ebola (VEBCON) a été créé sous les auspices de l’OMS pour lancer l’étude de phase I du vaccin  « rVSV-ZEBOV » et parvenir rapidement aux études de phase II et de phase III dans les pays affectés. Le Centre allemand de recherche sur les maladies infectieuses  (Deutsches Zentrum für Infektionsforschung – DZIF) est membre du consortium.

Lors de la présentation de l’étude en mai, Prof. Marylin Addo, infectiologue au Centre hospitalier universitaire de Hambourg-Eppendorf  (UKE), a expliqué que les résultats pour l’innocuité, la tolérance et la réaction immunitaire au vaccin-candidat étaient très prometteurs et que les anticorps qui s’étaient développés contre le virus étaient encore détectables après six mois.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>