Le niébé est une importante culture vivrière malheureusement vulnérable à de nombreux insectes nuisibles.
Photo: IITA

21.03.2019

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>
La Nigerian Biosafety Management Agency (agence nigérienne de gestion de la biosécurité) a autorisé la diffusion commerciale du niébé génétiquement modifié. C’est une avancée majeure pour les agriculteurs et les chercheurs dans la mesure où le Nigeria sera le premier pays à cultiver le niébé génétiquement modifié.

Après plus de deux décennies de recherche, d’essais en plein champ et d’évaluation des risques par de multiples organisations, le 29 janvier, la Nigerian Biosafety Management Agency (NBMA) a approuvé la diffusion commerciale du niébé génétiquement modifié auprès des agriculteurs du Nigeria, mettant ainsi le pays sur le point de devenir le premier pays à cultiver le niébé génétiquement modifié. Cette décision ajoute une nouvelle culture à la production biotechnologique mondiale originaire d’Afrique.

L’approbation de la NBMA permet à l’institut de recherche agricole (Institute for Agricultural Research – IAR) de diffuser commercialement le niébé résistant au foreur de gousses (Pod Borer-Resistant Cowpea – PBR Cowpea) – AAT709A, ou niébé génétiquement amélioré pour résister à Maruca vitrata. Cette autorisation est un soulagement pour des millions d’agriculteurs nigérians dont le niébé est une importante source d’alimentation et de revenu, ainsi que pour les consommateurs de niébé.

Le niébé est une importante culture vivrière en Afrique sub-saharienne ; elle répond aux besoins de consommation humaine tout en étant une bonne source de fourrage de qualité pour le bétail.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>