Le changement climatique entraînera une baisse des disponibilités en aliments nutritifs comme les légumes. <br/>Photo: © David Trainer (flickr)
Le changement climatique entraînera une baisse des disponibilités en aliments nutritifs comme les légumes.
Photo: © David Trainer (flickr)
<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>
Le changement climatique aura un impact grave sur la production alimentaire mondiale et pourrait causer quelque 529 000 décès supplémentaires en 2050 du fait de l’évolution des régimes alimentaires dans un scénario de statu quo en ce qui concerne les émissions de carbone, affirme une étude réalisée par une équipe de scientifiques britanniques.

Selon une étude menée par des chercheurs britanniques et publiée dans la revue médicale The Lancet en mars, les dérèglements climatiques perturbant le régime des températures et des précipitations pourraient entraîner une baisse de la productivité agricole dans le monde et obliger les populations à consommer moins de viande rouge et moins de fruits et légumes dont la culture exige des apports d’eau importants. Cette évolution viendrait contrecarrer les efforts actuellement déployés pour améliorer la nutrition des personnes les plus pauvres du monde.
 
Pour leur modélisation, les scientifiques ont associé un cadre de modélisation agricole détaillé, le modèle international d’analyse politique des produits agricoles et du commerce (modèle IMPACT), à une évaluation comparative des risques que les changements dans la consommation de fruits, de légumes et de viande rouge ainsi que dans le poids corporel entraînent en termes de décès suite à une maladie cardiaque coronarienne, à des accidents cérébraux vasculaires, au cancer et à diverses autres causes.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>