Les moustiques anophèles ont développé des résistances aux insecticides pyréthrinoïdes. <br/>Photo: © James Cathany/public domain
Les moustiques anophèles ont développé des résistances aux insecticides pyréthrinoïdes.
Photo: © James Cathany/public domain

08.04.2016

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>
Les insecticides pyréthrinoïdes sont utilisés pour lutter à la fois contre les nuisibles agricoles et les moustiques vecteurs du paludisme. Ces dernières années cependant, on observe une forte augmentation de la résistance de ces vecteurs pathogènes dans la plupart des pays africains. Les scientifiques appellent à l’action et demandent que des mesures soient prises d’urgence pour maintenir le contrôle du paludisme.

La lutte contre le paludisme repose sur des insecticides appliqués dans le but d’éliminer le vecteur pathogène. À mesure que les efforts visant à circonscrire la maladie s’intensifiaient, la pression de sélection exercée sur les moustiques a augmenté et ceux-ci ont développé des résistances à ces insecticides. La distribution et la puissance de ces résistances ont considérablement progressé ces dernières années et menacent à présent le succès des programmes de lutte.
 
Une étude récente menée par des scientifiques du département de biologie des vecteurs de l’École de médecine tropicale de Liverpool à Liverpool/Royaume-Uni présente un état des lieux actuel sur la situation des résistances aux principales classes d’antibiotiques utilisées contre les vecteurs africains du paludisme, examine les éléments tendant à prouver que ces résistances compromettent dès à présent les efforts déployés pour lutter contre le paludisme et tourne son regard vers l’avenir pour mettre en lumière certains des nouveaux instruments à base d’insecticides en  cours d’élaboration ainsi que les défis à relever pour garantir qu’il seront utilisés de la façon la plus efficace possible pour gérer les résistances. 
 
Le rapport, qui agrège des données sur le sujet provenant d’autres études, constate qu’il existe un lien évident entre l’utilisation de pyréthrinoïdes comme pesticides dans l’agriculture en Afrique et la résistance des moustiques anophèles à cet insecticide.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>