Des plants d’Arabidopis à différents stades de croissance et simulation de la température des feuilles en couleurs artificielles. Les plants caractérisés par une faible consommation d'eau apparaissent en vert et jaune.
Photo: © Z. Yang et E. Grill/ TUM

23.08.2016

Eau
<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Suivante > Dernière >>
La dynamisation de la production vivrière dans un contexte de rareté des ressources hydriques est un sujet d'une importance considérable pour l'humanité. Des scientifiques de l'Université Technique de Munich en Allemagne ont découvert que les plantes étaient capables de passer en mode d'économie d'eau lorsque l'eau vient à manquer.

La perte de grandes quantités d'eau par les feuilles des plantes du fait de la photosynthèse constitue le facteur le plus contraignant dans l'amélioration des récoltes de par le monde. Des scientifiques de l'Université Technique de Munich (UTM) en Allemagne ont mis au point une approche permettant de résoudre cette équation: ils ont réussi à faire en sorte que les plantes utilisent l'eau plus efficacement sans pour autant nuire à leur croissance. Ce résultat est obtenu grâce à une stratégie de conservation de l'eau, inhérente au monde végétal, qui permet aux plantes d'absorber du dioxyde de carbone tout en minimisant les pertes d'eau.

Les plantes activent ce mode de conservation de l'eau lorsque l'eau se fait rare. Les scientifiques de l'UTM ont réussi à identifier le signal de déclenchement et à passer, ainsi, en permanence au mode de conservation de l'eau. Il s'agit là d'une solution éventuelle à la problématique du secteur agricole qui utilise près de 70 pourcent de l'eau consommée de par le monde.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Suivante > Dernière >>