La phase 2 du projet HOPE, un projet d’amélioration des céréales en zones arides visant à améliorer la productivité du sorgho, du millet perlé et de l’éleusine a été lancé par l’ICRISAT et par la Fondation Gates.
Photo: © ICRISAT

29.07.2016

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>
L’Institut international de recherches sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT), en coopération avec la Fondation Bill et Melinda Gates, a annoncé la deuxième phase du projet HOPE (Harnessing Opportunities for Productivity Enhancement) visant à améliorer la productivité du sorgho et du millet. Dans la première phase, la production de sorgho et de millet a pu être améliorée dans des proportions allant jusqu’à 150 pour cent en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud.

Plus de 180 000 ménages ont pu bénéficier de nouvelles technologies ayant contribué à améliorer la production de sorgho et de millet dans des proportions allant jusqu’à 150 pour cent à la fin d’un projet de six ans visant à accroître la sécurité alimentaire dans les zones arides de l’Afrique subsaharienne et de l’Asie du Sud.  Le rapport final du projet HOPE a récemment été achevé. Le projet HOPE est un projet d’exploitation des possibilités d’amélioration de la productivité (Harnessing Opportunities for Productivity Enhancement - HOPE) pour le sorgho et le millet.

Soutenue par la Fondation Bill & Melinda Gates, cette initiative a été réalisée de 2009 à 2015 par 50 partenaires intervenant sous la direction de l’Institut international de recherches sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT).

Le projet a couvert onze pays et mettait l’accent sur l’élaboration de variétés améliorées et de pratiques de gestion des cultures censées aider les petits exploitants agricoles à améliorer la productivité dans les milieux de production arides et hostiles que connaissent de nombreuses régions d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Suivante > Dernière >>