14.09.2018

La mise en œuvre réussie de la téléphonie mobile en Afrique, sans passer par l’installation coûteuse d’un réseau fixe, est un exemple classique de grand bond en avant. Les téléphones portables sont devenus si répandus qu’ils contribuent à leur tour à faire faire un bond en avant à l’agriculture africaine. L’étude montre que grâce à la téléphonie mobile, les petits exploitants agricoles ont désormais accès à des méthodes agricoles intelligentes et à des informations utiles, même dans les régions les plus reculées du continent.

Selon Reiner Klingholz, directeur du Berlin Institute for Population and Development, « l’agriculture africaine doit d’abord être en mesure de subvenir aux besoins de sa population en utilisant ses propres ressources. Et à condition de pouvoir intensifier durablement son agriculture et de mettre en place des chaînes de valeur locales, l’Afrique subsaharienne pourrait combler son retard sur le reste du monde, non seulement dans le domaine de l’agriculture, mais aussi dans tous les domaines économiques et sociaux.