14.09.2018

Les petites exploitations familiales, qui assurent la majeure partie de la production agricole, ne sont généralement pas très efficientes, en premier lieu parce qu’elles n’ont pas accès aux capitaux et au savoir-faire nécessaires et parce que les droits à la terre ne leur sont pas garantis. Entre changement climatique et conflits, la sécurité alimentaire se dégrade. Par ailleurs, il manque les installations nécessaires pour transformer les produits agricoles et animaux en produits alimentaires rentables de qualité commerciale et, ainsi, créer des emplois ruraux.

Les agriculteurs africains doivent sauter des étapes pour passer à une agriculture moderne

Les agriculteurs d’Afrique subsaharienne doivent devenir plus productifs, et le plus tôt sera le mieux. Toutefois, les auteurs de l’étude préviennent qu’ils doivent éviter de reproduire les erreurs commises – de la sur-utilisation des engrais à la réduction de la biodiversité – lorsque, en Europe et ailleurs, la production agricole s’est intensifiée. Et ils recommandent que l’agriculture africaine saute des étapes, sans passer par des méthodes déjà obsolètes.