02.09.2016

Selon Willem Takken de l'Université de Wageningen et co-auteur de l'étude, le piège élimine les moustiques sans recours aux insecticides. Il n'y a pas d'effet nocif sur l'environnement et il est fort peu probable que les moustiques puissent développer une résistance, ajoute Takken.
 
Le chercheur note que le succès de la nouvelle approche repose sur l'effet combiné du piège à appât odorant, des moustiquaires et d'une stratégie sociale solide. Les pièges à appât odorant fonctionnent à l'électricité, mais l'île de Rusinga dans le lac Victoria n'a pas de réseau d'approvisionnement électrique. Des panneaux solaires ont donc été installés sur le toit des maisons. Cela a permis non seulement d'alimenter les pièges à moustiques en électricité mais aussi de fournir de l'électricité aux maisons pour l'éclairage et pour la recharge des téléphones mobiles. De vastes efforts ont également été déployés en matière d'éducation au paludisme et pour inciter les habitants de Rusinga à s'impliquer activement dans le projet.