Le pois chiche est une importante légumineuse alimentaire en Afrique et en Asie ; on peut également le cultiver dans les régions arides.
Photo: © USDA / NRCS

02.02.2018

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>
Le CGIAR lance un nouveau programme de recherche visant à améliorer les économies rurales et la nutrition grâce à la culture de légumineuses à grains et de céréales sèches.

Lancé en janvier 2018, le programme de recherche du CGIAR sur les systèmes agroalimentaires associant légumineuses à grains et céréales sèches (CGIAR Research Program on Grain Legumes and Dryland Cereals Agri-food Systems – CRP GLDC)  met l’accent sur l’accroissement de la productivité, de la rentabilité, de la résilience et de la vendabilité des légumineuses à grains et des céréales nutritives cultivées en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud.

Ce programme de recherche de seconde phase associe les enseignements tirés de trois CRP de première phase : céréales sèches, légumineuses à grains et systèmes de terres arides. Le CRP-GLDC est un investissement de recherche pour le développement qui s’élève à 413 millions de dollars US sur cinq ans (2018-2022).

Le CRP-GLDC est un des douze programmes de recherche du CGIAR entrant dans le cadre de stratégie et de résultats (Strategy and Results Framework – SFR) du CGIAR 2016–2030. Le CGIAR et ses partenaires visent à réduire de 150 millions le nombre de personnes souffrant de la faim, de 100 millions le nombre de pauvres, dont au moins 50 pour cent sont des femmes, et de 190 millions d’hectares la superficie de terres dégradées d’ici à 2030.

Le programme donne la priorité à la recherche intégrée pour le développement portant sur six légumineuses (pois chiche, dolique, pois cajan, arachide, lentille, soja) et trois céréales (sorgho, millet perlé, petit millet) cultivées dans des zones agro-écologiques semi-arides et semi-humides.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>